• 11 sept - Les USA renoncent à porter plainte contre l'Arabie Saoudite

    Barack Obama, Portrait Officiel

    Categories11 sept - Les USA renoncent à porter plainte contre l'Arabie Saoudite. La veille de sa visite à Riyad du 20 avril, le président américain a déclaré envisageable de déclassifier un chapitre de 28 pages du rapport sur les attentats du 11 septembre 2001 mais s’est opposé à toute action judiciaire contre les Saoudiens selon Wikistrike.

    Suite aux propos de deux sénateurs, Kirsten Gillibrand et Bob Graham, selon lesquels un chapitre classifié de 28 pages du rapport sur les attentats du 11 septembre contiendrait des preuves de l’implication de membres du gouvernement saoudien, voire de la famille royale, les Américains montrent leur obstination à poursuivre en justice l’Arabie saoudite. Des élus, républicains comme démocrates, du Sénat ont déjà rédigé un projet de loi qui permettrait de traduire les Saoudiens devant des tribunaux américains. Il a déjà été approuvé par le comité de magistrature du Sénat au mois de janvier mais il faut encore qu’il emporte la majorité des votes.

    Barack Obama, de son côté, a annoncé que si le projet devait être adopté par le Sénat, il y opposerait son veto.

    «Exactement, j'y suis opposé», a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne CBS News en précisant qu’une telle loi violerait un principe important du droit international : l'immunité des Etats.

    «Si nous ouvrons la possibilité aux individus de poursuivre en justice les gouvernements d’autres pays, nous ouvrirons aussi la voie à ce que des individus d'autres pays lancent en permanence des actions en justice contre les Etats-Unis», a-t-il conclu.

    Il a aussi refusé de s’exprimer ouvertement sur les responsabilités directes ou indirectes de l'Arabie saoudite en déclarant que, malgré le bruit autour des fameuses 28 pages, le coordonnateur du renseignement américain Jim Clapper était encore «en train d’étudier la publication» et qu’il devait décider si cette dernière «ne met[trait] pas en péril la sécurité nationale des Etats-Unis.»

    La polémique autour de la publication de ces 28 pages classifiées a commencé après les propos tenus par Zacarias Moussaoui, en février dernier. Ce dernier, généralement désigné comme le 20ème terroriste de ces attentats, a assuré à des avocats américains que des membres de la famille royale saoudienne avaient versé des millions de dollars à Al-Qaïda dans les années 1990.

    Après la diffusion des revendications des élus américains dans les médias, les Saoudiens avaient menacé de revendre des bonds du trésor américain à hauteur de 750 milliards de dollars si le Congrès laissait passer cette loi.   

     
    Mais Sputnik News confirme que Obama déclassifierait les documents sur les attentats du 11 septembre, en effet, Il s'agit d'un rapport d'enquête qui porte sur une piste menant probablement à l'Arabie saoudite.

    D'ici 60 jours, le président américain Barack Obama décidera de la publication de la partie classifiée du rapport sur les attentats terroristes du 11 septembre 2001, a annoncé l'ex-sénateur démocrate Bob Graham, qui a participé à l'enquête menée par le Congrès en 2002.

    Il s'agit de 28 pages du document en question qui portent sur une piste menant probablement à l'Arabie saoudite.

    De son côté, le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest a indiqué qu'il ignorait si le président avait eu le temps de lire ces 28 pages. Selon lui, l'enquête de la Commission bipartisane ne contient pas de preuve que le royaume aurait pu financer les attaques du groupe islamiste Al-Qaïda.

    Auparavant, les proches des victimes des attentats de New York ont déposé une plainte contre l'Arabie saoudite l'accusant d'appui envers ce groupe terroriste. Le 30 septembre 2015, le tribunal de New York a rejeté cette plainte. Le juge George Daniels a déclaré que l'Arabie saoudite, en tant qu'Etat souverain, bénéficiait d'une immunité en vertu des lois américaines.

    Le rapport, préparé par la Commission bipartisane et publié en 2003, fait plus de 800 pages. La quasi-totalité du document est accessible au public, sauf le dernier chapitre de 28 pages, qui a été immédiatement classifié pour des raisons de sécurité nationale.

    Selon The Independent se référant à M.Graham, le rapport donne des détails sur les personnes qui avaient aidé les citoyens saoudiens, qui ont par la suite détourné les avions et les ont envoyés vers les bâtiments du World Trade Center et du Pentagone, à être formés aux Etats-Unis pour devenir des pilotes.

    Le rapport indique qu'ils étaient arrivés aux Etats-Unis sans aucune expérience de vol, mais, grâce à l'assistance du représentant des autorités saoudiennes Omar al-Bayoumi, ils ont reçu de l'argent et ont été inscrits dans une école de pilotage.

    Illustration CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Les Allemands, maintenant les Néerlandais, quand Erdogan ciblera-t-il les Français?Jugements du TPIY: Nouvelle tempête dans les Balkans ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,