• Brad Pitt a quitté Angelina Jolie à cause… de l’Onu !

    Brad Pitt a quitté Angelina Jolie à cause… de l’Onu !

    CategorieBrad Pitt a quitté Angelina Jolie à cause… de l’Onu ! Brad Pitt était mécontent de l’activité trop fébrile de son ex-épouse en tant qu’ambassadrice de bonne volonté de l’Organisation des Nations unies. L’acteur était également épouvanté à l’idée qu’Angelina Jolie puisse emmener leurs enfants dans des pays en guerre, notamment au Liban ou en Irak selon Sputnik News.

    L’acteur était en profond désaccord avec les ambitions politiques d’Angelina Jolie, qui ne cachait pas sa volonté d’occuper un rôle clé au sein de l’Organisation des Nations unies, selon TMZ, le média américain ayant révélé la séparation du couple.

    L’actrice était tellement obsédée par l’idée de jouer les premiers violons à l’Onu qu’elle avait engagé deux conseillers spéciaux et installé un bureau où elle tenait des réunions sur son image et la recherche de solutions concrètes.

    Brad Pitt était particulièrement préoccupé par le désir de son épouse d’emmener les enfants lors de voyages dans des pays en guerre, comme par exemple en Irak ou au Liban. Bien qu’Angelina Jolie ait toujours été accompagnée de gardes du corps, Brad Pitt était préoccupé par la sécurité des enfants. L’évocation d’un voyage en Syrie aurait constitué la goutte qui a fait déborder le vase.

    Brad Pitt et Angelina Jolie ont annoncé le 20 septembre avoir engagé une procédure de divorce. L'actrice serait mécontente de la façon dont son époux remplit ses obligations familiales. Elle réclame le droit de tutelle sur leurs six enfants mais compte autoriser Brad Pitt à les fréquenter.

    Le FBI se prépare à lancer contre Brad Pitt une enquête liée à des accusations de mauvais traitements sur ses enfants.  Angelina Jolie a été nommée Ambassadrice de bonne volonté du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés le 23 août 2001 et elle a mené depuis plus de 40 missions sur le terrain dans les régions parmi les plus reculées et dévastées de la planète où sont accueillis des réfugiés.

    Pour Russia Today Angelina Jolie et Brad Pitt perturbe l'Assemblée générale de l'ONU. Alors que Barack Obama s'exprimait pour l'ouverture de l'Assemblée générale des Nations unies à New-York, un site américain a annoncé le divorce des deux stars, détournant brusquement l'attention d'un certain nombre de journalistes américains.

    Pas de chance pour le président des Etats-Unis : le site people américain TMZ a choisi le moment précis où il prononçait son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU – son dernier avant la fin de son second mandat – le 20 septembre, pour révéler qu'Angela Jolie avait demandé le divorce d'avec son époux Brad Pitt... Après deux ans de mariage et douze ans de vie commune, a fait savoir le site, l'actrice américaine a également demandé la garde de leurs six enfants.

    La nouvelle, semble-t-il, a été d'une ampleur suffisante pour détourner l'attention de certains journalistes des annonces faites par le président Obama sur les thèmes austères des relations internationales ou des inégalités économiques.

    Un reporter de BuzzFeed a ainsi lancé à l'adresse de l'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU Samantha Power, sur Twitter : «Pouvez-vous croiser le regard d'Obama afin de lui demander de s'exprimer sur la rupture Brad-Angelina avant la fin de son discours ?»

    Rajoutant une couche supplémentaire, le journaliste s'est demandé avec amusement «qui avait eu l'idée brillante d'organiser l'ouverture de l'Assemblée générale des Nations unies le jour même où l'on a annoncé la mort de l'amour ?»

    De même, la journaliste du média d'Etat américain Voice of America a supposé que «c'était peut-être pour cela [qu'Obama] avait été en retard... Il tentait d'aider [le couple Jolie-Pitt] à renoncer à leur rupture conjugale».

    «Un jour, les petits-enfants d'Obama lui demanderont où il se trouvait quand Angelina Jolie a demandé le divorce à Brad Pitt», a également plaisanté Luke McGee, un responsable de la chaîne américaine CNN.

    Ironisant sur le télescopage des deux «événements», un éditorialiste de la même chaîne, Josh Rogin a tweeté : «CNN rapporte qu'Angelina Jolie a demandé le divorce à Brad Pitt. Aucun commentaire d'Obama aux Nations unies sur cette histoire en cours.»

    De la même façon, Miriam Elder, de BuzzFeed, a mis en parallèle «Obama concentre son discours à l'Assemblée générale des Nations unies sur l'économie et les inégalités» et «Brad et Angelina concentrent leur discours sur la façon de tuer l'amour».

    Un responsable de Media Matters for America – un observatoire des médias américains – enfin, a choisi d'écrire les mots «Brad» et «Angelina» avec les lettres B et A de Benghazi (du nom d'une ville clé de Libye, pays au cœur d'enjeux internationaux évoqués par Barack Obama).

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Trump et Clinton s'affrontent dans un débat musclé et tendu Mails, visites secrètes… Quand le commissaire Barroso fricotait déjà avec Goldman Sachs »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,