• Campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007: La bombe de Mediapart

    Campagne Sarkozy 2007: le carnet d'un dignitaire libyen mentionnant des versements aux mains de la justice

    Categories

    Campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007: La bombe de Mediapart. La Libye continue de hanter Nicolas Sarkozy. Le site Mediapart sort une véritable bombe concernant les soupçons de financement illégal de la campagne présidentielle de 2007. D'après le site, la justice française détient le carnet d'un ancien ministre de Mouammar Kadhafi, où sont consignés des versements au profit de l'ancien chef de l'État selon zinfos 974.

    Il s'agit du compte-rendu d'une réunion entre caciques du pouvoir libyen, rédigé en arabe, en 2007, par l’ancien ministre du pétrole, Choukri Ghanem. L'un des dignitaires présents, Bachir Saleh, directeur de cabinet de Kadhafi, dit avoir transféré 1,5 million d'euros à Nicolas Sarkozy.  

    "D'autres noms de dignitaires du régime sont également évoqués, ainsi que des montants supplémentaires : 3 millions envoyés par Saïf al-Islam Kadhafi et 2 millions par Abdallah Senoussi, chef des services secrets intérieurs libyens et beau-frère de Kadhafi. Soit un total de 6,5 millions d’euros qui auraient été versés, selon les écrits de Choukri Ghanem, en pleine campagne électorale au clan Sarkozy", écrit Mediapart. 
     
    Choukri Ghanem a été retrouvé sans vie en 2012 dans le Danube, à Vienne, où il s'était réfugié après avoir rompu avec le leader libyen. Sa mort paraît suspecte à certains de ses proches, qui, en privé, évoquent un meurtre.

    Le carnet d'un dignitaire libyen mentionnant des versements aux mains de la justice. Le carnet d'un ex-dignitaire du régime libyen de Mouammar Kadhafi, mentionnant une série de versements au profit de Nicolas Sarkozy au moment de l'élection présidentielle de 2007, a été transmis aux enquêteurs, a déclaré mardi une source proche de l'enquête, confirmant une information de Mediapart.

    Choukri Ghanem, ex-ministre du Pétrole du dictateur déchu, détaille dans ce carnet le 29 avril 2007 trois versements destinés à celui qui était alors candidat à la présidentielle française pour au moins 6,5 millions d'euros, a précisé cette source selon le Point.

    Ce carnet a été transmis au juge d'instruction Serge Tournaire et aux policiers de l'Office central de lutte contre la corruption (OCLCIFF) par la justice norvégienne dans le cadre d'une demande d'entraide internationale, selon la source.

    M. Ghanem avait été chef du gouvernement de Kadhafi de 2003 à 2006 et ministre du Pétrole, ainsi que président de la Compagnie nationale de pétrole (NOC) de 2006 à 2011. Ce haut responsable libyen, qui avait rompu avec Kadhafi en mai 2011, avait été retrouvé mort en avril 2012 dans le Danube à Vienne, où il s'était exilé après la chute du régime.

    Selon Mediapart, le carnet a été "découvert chez le gendre de Ghanem lors d'une perquisition aux Pays-Bas, menée en marge d'investigations liées à un vaste scandale de corruption impliquant le géant de la chimie norvégien Yara".

    Cette dernière enquête avait donné lieu à un procès en juillet 2015, au cours duquel Choukri Ghanem avait été présenté "comme l'un des acteurs de premier plan du système de pots-de-vin mis au jour", selon le site d'information.

    Depuis 2013, la justice française enquête elle sur des accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy formulées par l'intermédiaire Ziad Takieddine et d'ex-dignitaires libyens, tandis que d'autres ont démenti.

    Dans cette enquête, l'ex-secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant a été mis en examen pour faux, usage de faux et blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, en raison d'un virement suspect de 500.000 euros qu'il a justifié par la vente de deux tableaux flamands à un avocat malaisien, sans convaincre les juges.

    Les enquêteurs souhaiteraient notamment entendre Béchir Saleh, considéré comme l'argentier du régime de Kadhafi, aujourd'hui en exil.

    Dans le cadre d'une autre affaire, Ziad Takieddine avait affirmé que Béchir Saleh s'était rendu à plusieurs reprises au cabinet de Claude Guéant, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy lorsqu'il était ministre de l'Intérieur avant l'élection de 2007.

    Contacté par l'AFP, le parquet national financier a affirmé qu'il n'avait "pas d'éléments à communiquer à ce stade, les investigations étant en cours".

    Dominique de Villepin entendu dans cette affaire le 13 septembre

    Choukri Ghanem ne pourra dans tous les cas plus commenter cette affaire. Le cadavre de cet homme de 69 ans a été retrouvé dans le Danube à Vienne où il vivait en exil le 29 avril 2012 selon Challenges. La police a conclu à une mort accidentelle, mais "plusieurs proches de la victime n'hésitent pas à évoquer en privé des soupçons persistants de meurtre", précise Mediapart.  

    Le 13 septembre dernier, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin a été entendu comme témoin dans cette enquête. Les juges financiers enquêtent depuis 2013 sur ce possible financement après les accusations non étayées d'anciens dignitaires du régime de Mouammar Kadhafi et de l'homme d'affaires Ziad Takieddine. Les enquêteurs souhaiteraient notamment entendre Béchir Saleh, l'argentier du régime de Kadhafi, aujourd'hui en exil.

    Les juges s'intéressent notamment aux conditions dans lesquelles Béchir Saleh a pu sortir de France, au printemps 2012, alors qu'il était visé par un mandat d'arrêt dans son pays et au rôle qu'auraient pu jouer l'homme d'affaires Alexandre Djouhri et le patron du renseignement intérieur de l'époque, Bernard Squarcini, dans cette opération.

    Message au peuple Français pour retrouver une France forte et libre.

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Interview avec un commandant du Front al-Nosra : «Les Américains sont à nos côtés»L’Europe unie : un objectif américain »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,