• Cinq questions sur la hausse des frais bancaires

    CategoriesCinq questions sur la hausse des frais bancaires. Les frais bancaires ont encore augmenté en 2016. Un moyen pour les banques de compenser la faiblesse des taux d'intérêts selon France TV Info

    Avoir un compte bancaire, chose quasiment obligatoire en France ne serait que pour payer ses impôts puisque l'administration fiscale n'accepte plus les paiements en espèce au-dessus de 300 euros (et que payer ses factures en liquide risque d'être compliqué) ne cesse de coûter de plus en plus cher. 2015 avait déjà été une année de hausses, 2016 avait continué la tendance et 2017 ne devrait pas déroger à la règle rappel économie matin.

    Année après année, ils ne cessent de s'envoler. En 2016, les frais bancaires ont encore augmenté, révèle Le Parisien, jeudi 6 octobre. Sur les douze derniers mois, l'UFC-Que Choisir relève une hausse moyenne de 2,2%. Et, sur les cinq dernières années, les augmentations sont parfois spectaculaires, selon une étude* réalisée par le site Choisirmabanque.com et relayée par le quotidienFranceinfo revient en cinq questions sur le coût de ces frais bancaires.

    Quelles sont les principales hausses ? 

    La carte internationale à débit immédiat. La Société générale et la BNP Paribas arrivent en tête du palmarès. Dans ces deux établissements bancaires, il faut débourser 44,50 euros pour une carte internationale à débit immédiat, soit une hausse de +11% sur cinq ans. Les plus fortes hausses concernent ensuite la Banque populaire, avec +10% et des coûts annuels compris entre 38 et 46 euros selon les caisses régionales. Plus 10% aussi sur cinq ans pour la Caisse d'épargne, avec un coût moyen, selon les caisses, de 39,90 euros par an. 

    Les frais de tenue de compte. Ces frais sont apparus seulement en 2016 chez certaines banques, comme BNP Paribas (30 euros par an) ou la Société générale, (24 euros par an). D'autres banques faisaient déjà payer des frais de tenue de compte. Mais ceux-ci ont explosé ces dernières années. Ainsi, on note en moyenne une hausse de 213% sur cinq ans au Crédit agricole et de plus de 166% à la Banque populaire. Des chiffres qui varient néanmoins selon les caisses régionales, de 0 à 30 euros par an au Crédit agricole et de 0 à 32,40 euros à la Banque populaire.

    Les cinq retraits par mois hors réseau. L'évolution sur cinq ans des frais liés aux retraits hors réseau est très variable selon les banques. Ainsi, à la BNP Paribas et à la Banque postale, on relève une hausse de 100% sur cinq ans, avec respectivement un coût annuel de 24 euros et de 7,80 euros. A la Banque populaire, la hausse est de 41%, avec un coût annuel moyen de 16,19 euros selon les caisses. Exception : le Crédit mutuel, où ce type de frais a baissé de 1%, avec un coût annuel moyen de 12,64 euros.

    Comment les banques se justifient-elles ?

    Pour Baudoin Choppin de Janvry, directeur conseil ­industrie financière secteur ­banque de ­détail chez Deloitte , ces frais bancaires sont justifiés. "Le modèle des banques en ligne a pu laisser penser que les services bancaires étaient gratuits. Mais en réalité, c’est une fausse idée, il n’y a aucune raison à cela. Il n’est pas anormal de régler quelques euros par mois à sa banque, c’est largement inférieur à ce que l’on débourse pour un accès Internet/téléphone", explique-t-il au Monde. 

    Les justifications sont à "géométrie variable", dénonce de son côté l'UFC-Que Choisir, certaines banques mettant en avant la sécurisation des comptes.

    Pourquoi de telles augmentations ?

    "Les banques sont sous pression à cause des contraintes des régulateurs qui leur imposent une limitation de leurs frais et une consolidation de leurs fonds propres. Et, avec des taux bas et des clients qui renégocient leur crédit, elles gagnent moins d'argent sur les prêts bancaires", explique au Figaro Guillaume Clavel, le président de Panorabanques.com. 

    Par ailleurs, les banques françaises de détail souffrent particulièrement. "Nous avons beau avoir des volumes d'activité qui augmentent, les revenus stagnent, voire décroissent... ", explique aux Echos Philippe Bordenave, directeur général délégué de BNP Paribas.

    Les banques en ligne sont-elles plus intéressantes ?

    Les banques en ligne se démarquent puisqu'elles ne facturent, en principe, ni frais de tenue de compte, ni frais de retrait. En outre, elles offrent la carte. Néanmoins, il faut pouvoir justifierd’un minimum de revenus pour être éligible à leurs services ou pour obtenir une carte bancaire gratuite.

    De plus, pour appâter de nouveaux clients, toutes offrent régulièrement la somme de 80 euros pour une ouverture de compte, rappelle Le Monde. Mais ces banques restent minoritaires. "Selon Bain & Company, les ­banques en ligne détenaient, fin 2014, 2% de part de marché en tant que banque principale, c’est-à-dire dans laquelle on domicilie ses revenus", précise le quotidien.

    Quels conseils faut-il suivre ?

    Si vous n'êtes pas prêt ou qu'il ne vous est pas possible d'opter pour une banque en ligne, Le Parisien donne quelques conseils pour réduire votre facture. Le premier est de comparer les prix entre les banques. "Il n'y a pas de secret, il faut faire jouer la concurrence, et se renseigner sur les tarifs des uns et des autres", explique Matthieu Robin, chargé de mission à l'UFC-Que choisir, spécialiste des banques.

    Et puis, il faut négocier. "Lorsque les banques en ligne ont lancé des offres avec la carte gratuite, les banques de réseau ont proposé gratuitement des Visa Premier pour rester compétitives", signale au Parisien Romain Espinasse, le responsable banque et placements chez Choisir-ma-banque.com.

    Frais de tenue de compte : une hausse de 6 euros soit +50 % en moyenne

    On compare souvent les augmentations de prix avec l'inflation mais dans le cas des frais de compte, selon le cabinet Sémaphore conseil interrogé par Les Echos, ça n'a aucun sens. Alors que l'inflation a été de 0,2 % sur un an en août 2016 les frais de tenue de compte devraient exploser en 2017. En 2016 ils étaient de 12 euros par an en moyenne ; en 2017 ils seront de 18 euros. Une hausse de 6 euros nets, soit une augmentation de 50 %. 250 fois plus que l'inflation !

    Tous les clients ne seront pas, bien évidemment, logés à la même enseigne. Le cabinet Sémaphore signale l'arrivée des frais chez La Banque Populaire Rives de Paris (30 euros par an dès le 15 octobre 2016 contre 0 euros auparavant) ou encore chez AXA Banque (15 euros par an).

    La Banque Postale, de son côté, facturera en 2017 12 euros par an pour les frais de tenue de compte, contre 6,20 euros en 2016. Une augmentation de près de 100 % !

    Retirer dans un distributeur d'une autre banque coûtera (aussi) plus cher

    Toujours selon Les Echos et le cabinet Sémaphore, les banques vont également faire payer plus cher les frais dits "déplacés". Il s'agit des frais que paye un client lorsqu'il retire à un distributeur qui n'est pas de la banque dans laquelle il a son compte. Généralement, selon les banques, un client peut retirer 5 ou 6 fois par mois chez une banque concurrente avant que la transaction ne lui soit facturée 1 euro par retraite.

    Les banques devraient baisser ce nombre de retraits autorisés : il passera de 4 à 3 par mois avant facturation chez La Banque Postale et de 6 à 4 par mois au Crédit Agricole.

    Il convient donc, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises en 2017, de bien s'informer auprès de sa banque concernant les nouveaux tarifs de frais de compte et autres...

    Une banque sans frais ? ICI Carte de crédit offert a vie.

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Ce que Poutine a dit à TF1 et ce que la chaîne a préféré taire.L’Arabie saoudite tend la main à la Syrie »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,