• Comment les médias allemands en autres manipulent l'opinion publique

    Comment les médias allemands en autres manipulent l'opinion publique

    CategoriesComment les médias allemands en autres manipulent l'opinion publique. Dans une interview accordée à Sputnik, le professeur, politologue et journaliste allemand Ulrich Teusch, auteur du livre "Lückenpresse" ("La presse avec des lacunes"), parle des problèmes essentiels des médias allemands d'aujourd'hui, qui ne consistent pas en des mensonges, mais plutôt en des lacunes de presse rapporte Sputnik News.

     Selon lui, dans les médias allemands, les principaux problèmes sont que certaines informations importantes sont étouffées, de plus certaines actualités sont mises en avant alors que d'autres sont supprimées. Certaines informations sont biaisées, soit elles sont présentées dans un certain contexte, soit, si elles sont problématiques, sous un certain angle. Selon M.Teusch, certains sujets sont promus, alors que d'autres sont publiés sans aucun retouche supplémentaire. De plus, le double standards est régulièrement utilisé pour ces actualités.

    Tous ces éléments sont liés les uns aux autres, ils se renforcent mutuellement et ainsi ils ne deviennent que des "narratives", des modèles journalistiques intégrés obligatoires pour la presse du courant dominant. 

    Ces modèles aident à alléger l'estimation et le filtrage des informations entrantes: si votre nouvelle s'inscrit bien dans le cadre du narrative, elle a toutes les chances de passer l'étape de la sélection préliminaire.

    Du point de vue de la journalistique, les narratives sont d'approche douteuse, explique M.Teusch:

    "Lorsqu'un narrative s'enracine dans le courant dominant, il peut être de temps à autre facilement retourné en propagande. C'est le point le plus important de mes critiques de la presse du courant dominant qui existe en Allemagne et dans d'autres pays", a-t-il déclaré.

    M. Teusch estime que les facteurs de la possession et du contrôle jouent un rôle important dans la position qu'occupe le courant dominant des médias. Par exemple, dans les années 80, environ 50 entreprises américaines contrôlaient les médias. Aujourd'hui, il n'en reste que six.

    Selon M.Teusch, ces sociétés transnationales maintiennent des liens avec d'autres grandes compagnies qui, par exemple, à la demande de l'Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA), créent des programmes de contrôle de masse. Selon M. Teusch, il serait naïf de croire que cette implication n'a pas d'effets sur les médias.

    D'après M. Teusch, la presse utilise le narrative aussi à l'égard de la Russie:

    "Ce narrative est devenu exceptionnellement efficace au cours de l'escalade de la situation en Ukraine, mais même avant cela la majorité des nouvelles sur la Russie était présentée sous un angle négatif. (…) Dans mon livre, j'utilise le terme d'"avant-propagande": un élan, une phase préliminaire, à la base de laquelle on peut construire vite et facilement la propagande. Ainsi, personne n'a besoin de savoir qui est bon et qui est mauvais".

    En guise d'exemple, M. Teusch parle de l'assassinat de l'opposant Boris Nemtsov. Selon le journaliste, juste après le meurtre, les médias ont essayé de convaincre leur public, sans avoir aucune preuve, que ce n'était que le Kremlin qui pouvait être derrière cela.

    Le célèbre journaliste allemand Günther Jauch dans son émission avait ouvertement demandé si la Russie se trouvait sur le droit chemin de la dictature. Pourtant, lorsque quelques semaines après l'assassinat de (Boris, ndlr) Nemtsov, le critique du régime de Kiev (Pavel Cheremet, ndlr) a été tué en Ukraine, la majorité des médias allemands l'ont à peine mentionné.

    Comment les Médias nous manipulent à chaque instant à notre insu

    La manipulation mentale évoque de sinistres choses. Il y a des siècles, les églises furent les premières à façonner nos pensées selon . Les souverains se sont servis des religions pour modeler nos esprits et nous imposer l’obéissance rapporte R-sistons. Avant, il y avait l’Église qui distillait la bonne parole des puissants et maintenant il y a les médias, et quand on sait que près de 90% des médias appartiennent à seulement 3 hommes, proches du pouvoir … et amis de notre cher président : N.Sarkozy !

    Pendant la grande messe du 20 H les informations importantes sont noyées dans une masse de faits divers qui détournent l’attention du téléspectateur. Malgré cela beaucoup de sujets n’ont pas été traités, dommage ! Mais en matière de médias, rien n’est innocent, le silence moins que tout.

    Ce n’est pas parce que l’on ne parle pas de misère sociale que ça n’existe pas.

    Et ce n’est pas parce qu’ils l’ont « dit à la télé » que c’est forcément vrai !

    Les médias agissent à la manière d’une drogue, et accroissent la vulnérabilité des individus aux idéologies fabriquées à leur intention. Les images déconnectent l’individu du monde réel pour un monde virtuel. Ils façonnent nos esprits et la diffusion de séries américaines nous fait adopter progressivement la culture et les valeurs américaines. Et si le modèle anglo-saxon bat de l’aile, alors, les médias font l’apologie du modèle scandinave. Il ne faut pas laisser le temps au téléspectateur de se poser trop de questions, il ne faut surtout pas qu’il se dise : « et si finalement notre système n’était pas si mal que ça ? ».

    Préparer nos cerveaux au discours de l’idéologie dominante : voilà le rôle des médias !

    Une nouvelle technique de manipulation est apparue depuis quelques années : les sondages. Les instituts de sondage sont, pour la plupart, détenus par les patrons de presse qui sont très proches du pouvoir. L’IFOP est la propriété de L. Parisot. La présidente du MEDEF contrôle donc un organe de fabrication de l’opinion publique. Elle peut donc influencer les citoyens avec des pseudos sondages.

    Au bout de plusieurs années de dénigrement de la fonction publique, à la télé, à la radio, dans les journaux, par des pseudos reportages ou des réflexions d’animateurs et journalistes à la botte du pouvoir, le scénario est en place pour le dépeçage de l’état. Et le citoyen qui vient de perdre quelque chose d’essentiel pour lui, applaudit des deux mains à ce qu’il croit juste : la propagande a joué son rôle ! Il en est de même pour les retraites, la dette, les salaires, la santé, ou le travail du dimanche, l’individu manipulé est persuadé que les décisions prises sont justes et obligatoires. La propagande agit et lui enlève tout sens critique.

    Avant chaque élection, pour essayer de nous faire oublier l’essentiel, les médias, tous comme un seul homme nous parlent d'insécurité, d’immigration ou d’identité nationale. Une multitude de faits rendus plus horribles les uns que les autres sont commentés, analysés, répétés. Personne ne se soucie de leur véracité.

    Actuellement l’écologie est à la mode et si tous les médias nous parlent régulièrement d’écologie, ce n’est pas parce que nous sommes devenus subitement écolos. C’est simplement pour nous préparer à certaines réformes, certaines taxes qu’il va falloir justifier : le travail de manipulation a déjà commencé !

    Celui qui maîtrise les techniques de l’information peut manipuler l’opinion publique. Celui qui tient les rênes de l’information et des médias dirige en fait la société. Personne ne devrait posséder plus d’un moyen d’information : c’est une des conditions de la liberté !

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « C’est quoi la “alt-right” et pourquoi Hillary Clinton y consacre-t-elle un discours?Fête de l'Humanité 2016 : Jean-Luc Mélenchon : « la conscience est l’enjeu de la lutte ! » »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,