• DANGER pour les consommateurs: Les artisans mobilisés face au projet de loi Sapin II

     maboxloisapin.fr

    CategoriesDANGER pour les consommateurs: Les artisans mobilisés face au projet de loi Sapin II. Le projet de loi porte sur la transparence, la lutte contre la corruption, et la modernisation de la vie économique. Il s’appuie sur un ensemble d’études et de rapports nationaux au premier rang desquels celui de M. Jean-Louis Nadal, président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Il a pour ambition de porter la législation française aux meilleurs standards européens et internationaux et contribuer ainsi à une image positive de la France à l’international selon le gouvernement Valls.

    Mais le nouveau projet de loi présenté en mars 2016 à l’Assemblée Nationale fait débat dans le monde de l’artisanat. L’UPA (Union Professionnelle des Artisans) s’oppose à l’article 43, proposé par Michel Sapin, l’actuel ministre des finances. The Goût Job vous informe sur ces changements touchant aux qualifications requises pour exercer dans les métiers de bouche selon The gout job

    A quoi sert la loi Sapin II ?

    Elle vise à renforcer la transparence et la lutte contre la corruption sur le marché du travail.

    Michel Sapin considère que ce projet de loi contient aussi « des mesures destinées à moderniser la vie économique, en permettant notamment un financement plus diversifié de notre économie tout en assurant la protection des investisseurs. »

    Cette réforme touche, entre autre, les métiers de l’artisanat et vise à les moderniser et les simplifier dans le but d’encourager l’activité et de dynamiser l’entreprenariat.

    Des artisans en colère

    Le président de l’UPA assure que « Cette disposition menace de dévaloriser gravement les métiers de l’artisanat […] et ouvre la porte à la suppression de l’exigence de qualification professionnelle qui est aujourd’hui requise pour exercer de nombreuses activités artisanales. »

    L’organisation et ses partisans reprochent à ces nouvelles procédures de favoriser les risques sanitaires et sécuritaires en permettant à des personnes peu qualifiées d’exercer certains métiers.

    Une communication retentissante

    Le monde de l’artisanat ne cautionne pas cette loi et veut le faire savoir. Un site parodique a vu le jour. Il reprend les codes des « box », ces colis envoyés chaque mois à un internaute pour lui faire découvrir différents produits. Ici, pas question de maquillage, bouteilles de vin ou sachets thé ! La box Loi Sapin sera envoyé au gouvernement et contiendra divers outils et ustensiles utilisés par les artisans. Ainsi, pour devenir boulanger en un rien de temps, Michel Sapin se verra recevoir un tablier car « l’habit ne fait pas le moine et ce tablier ne suffira donc pas à (le) transformer en artisan » ou encore un gant car « lorsque l’on met de l’huile sur le feu, mieux vaut être bien équipé pour éviter un retour de flamme. ».

    maboxloisapin.fr

    maboxloisapin.fr

    Le site invite également les internautes à partager et diffuser son contenu grâce à une communication bien rodée, allant de l’affiche, aux flyers, en passant par des films Youtube  et un hashtag l’#ArtisanatDemain.

    Ma Box Loi Sapin (gif) - The Goût Job

    maboxloisapin.fr

    Les réponses discrètes du gouvernement

    Au vu de l’actualité, l’heure n’est pas aux heurts. Michel Sapin certifie que lorsqu’il s’agit d’activités comportant des risques, certains diplômes resteront obligatoires, comme celui d’électricien ou de coiffeur.

    En revanche, lorsqu’il s’agit du nettoyage d’un mur dans le bâtiment ou bien de la vente sur les marchés, les qualifications officielles comme le BEP ou le CAP pourraient être allégées ou supprimées.

    Cela ne suffit malheureusement pas à rassurer les artisans qui voient cette réforme comme une dévalorisation des diplômes et des métiers. D’un point de vue économique, l’UPA s’inquiète de voir les chiffres de création de commerce de proximité gonfler au détriment de leur pérennité.

    Le projet de loi Sapin II sera débattu du 6 au 9 juin 2016. En attendant, les artisans continuent de défendre leurs qualifications : au moins 55 fédérations et 500 CFA et lycées professionnels sont mobilisés contre ce qu’ils appellent « le mépris manifesté à l’égard des 400.000 jeunes qui misent actuellement sur l’apprentissage pour apprendre un métier qualifié »

    Illustration aucun Copyright  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « L’intolérance électromagnétique élucidéeLe Nouvel Ordre Mondial aura-t-il finalement son propre Tribunal de Nuremberg ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,