• Des retraités français manifestent contre le besoin de travailler

    Des retraités français manifestent contre le besoin de travailler

    CategoriesDes retraités français manifestent contre le besoin de travailler. Les retraités se sont rassemblés ce jeudi 29 septembre dans quasiment toutes les villes. La mobilisation n'était pas très forte, mais elle montre bien que les retraités sont inquiets.

    Ancienne infirmière, Claudie Henry touche 1 800 euros de pension par mois. C'est 500 euros de plus que la retraite moyenne et pourtant elle a du mal à joindre les deux bouts rapporte France TV Info. "Quand je soustrais toutes mes charges, il me reste 800 euros pour payer l'essence, l'alimentation". En dix ans, elle a l'impression que sa situation s'est dégradée : "moi j'estime à 20% de perte de pouvoir d'achat depuis que je suis à la retraite".

    Sous le seuil de pauvreté

    Certains retraités sont dans des situations beaucoup plus compliquées. Muriel Carpentier aussi fait ses comptes, cuisinière elle a commencé à travailler à 14 ans. Aujourd'hui, elle touche 800 euros de pensions par mois alors ses économies elle les fait même sur des choses vitales. À la fin du mois, il lui reste 200 euros pour se nourrir et elle a du mal à demander de l'aide. Comme Muriel Carpentier, 8% des retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté.

    Des retraités français manifestent contre le besoin de travailler. 

    Ils sont courageux et laconiques: «Les retraités ne sont pas des nantis», «Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère» pouvait-on lire sur leurs pancartes alors qu'ils réclamaient à haute voix la revalorisation des pensions. D'où vient cette «misère» et comment y remédier - Sputnik News a posé ces questions aux principaux concernés.

    On est descendu dans la rue pour se mêler à la foule intrépide. Le sentiment est mixte : le courage et les espérances se mêlent au désespoir et aux suppositions — leur action sera-t-elle appréciée ? Seront-ils entendus ? Et si oui, quand ? Cette année ? Plus tard ? Toutes ces questions, ce sont encore les retraités qui en parlent le mieux :

    « On est mobilisé parce que nous autres retraités ça fait trois ans et demi qu'on n'a pas eu d'augmentation de nos revenus. Et aujourd'hui la plupart des retraités ont reçu leurs feuilles pour le foncier et pour les impôts locaux avec 100 à 150 euros de plus à payer. Alors que nos revenus — zéro. Alors on n'est pas content. On est dans la rue pour revaloriser nos pensions et puis indexer nos retraites sur les salaires parce qu'aujourd'hui on est indexé sur le pouvoir d'achat. Alors nous, on veut que ça soit indexé sur les salaires », partage un des manifestants.

    Oui, ces retraités rassemblés devant le ministère de la Santé sont plus déterminés que jamais. Neuf organisations syndicales sont venues dénoncer une paupérisation des personnes âgées et trois ans de gel des retraites. Il s'agit d'une quasi-stagnation des pensions (à l'exception des 0,1% de 2015) confirmée entre-autres par le cabinet de Marisol Touraine.

    Et le gouvernement ? Il dit suivre le système d'indexation établi par la loi depuis 2003: les pensions sont alignées sur les prix et pas sur les salaires comme c'était le cas auparavant. 

    La manifestation se poursuit.

    « J'ai 69 ans et on touche des retraites de misère. Alors pour un gouvernement socialiste, c'est incorrect. Et même impensable », déplore un autre manifestant. « J'espère que M. Hollande va bien y réfléchir », sourit-il.

    Parmi les manifestants il y a aussi Olivier Gustère, membre du Bureau national de l'Union fédéral des retraités qui est venu lui aussi manifester contre le gel du pouvoir d'achat des retraités. Cette année, à Paris et dans l'ensemble des départements français, quelque 600 rassemblements et manifestations ont été organisés.

    « Même si pour l'instant la réponse du gouvernement n'est pas positive à nos revendications, on entend poursuivre parce que les retraités sont en train de s'appauvrir et c'est une situation qui est anormale », résume M. Gustère.

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Les pays non alignés… Sur qui ?Enquête néerlandaise sur le MH17 : Les preuves de la Russie ? Nous les ajouterons au dossier »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,