• Des sondages commandés par la Région sur l'image d'Estrosi : le député Castener demande des comptes

    Des sondages commandés par la Région sur l'image d'Estrosi : le député Castener demande des comptes

    CategoriesDes sondages commandés par la Région sur l'image d'Estrosi : le député Castener demande des comptes. Le député-maire de Forcalquier, Christophe Castener, a demandé des comptes au maire de Nice Christian Estrosi au sujet d'un sondage payé par la Région Paca sur la politique régionale et sur l'image de de son président, révélé par Mediapart.

    «Après trois mois aux responsabilités, Christian Estrosi a principalement fait de la communication et très peu d’actions [...] Ça suffit! Le temps de la communication est terminé selon Russia Today. Il est temps de se mettre au travail !», a déclaré l'élu socialiste dans un communiqué. Il réagissait aux révélations du site d'information Mediapart, samedi 27 février au sujet d'un sondage intitulé «Baromètre d’opinion des habitants de la région Paca», commandé par le président de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur. 

    Un chapitre sur l'image de Christian Estrosi

    Parmi les huit chapitres que contient ce sondage, un concerne l'image de Christian Estrosi et un autre celle des autres élus. Les autres portent sur la perception du territoire, sur l’action et les projets du conseil régional, sur l’information et l’actualité dans la Région, rapporte Nice matin.

    «La première exigence qui découle de mon retrait pour battre le Front national en favorisant l’élection de Christian Estrosi, c’est la transparence. Je demande solennellement à Christian Estrosi de rendre public ce sondage, d’en communiquer le coût et de s’engager à ne plus utiliser l’argent public de la Région pour en financer de nouveaux. Le souvenir des sondages aventureux de son mentor Nicolas Sarkozy devrait favoriser son engagement», a précisé Christophe Castener.

    L'entourage du maire de Nice s'est défendu que le sondage contenait beaucoup de questions et qu'il avait été commandé par la précédente majorité.

    Dans la liste d'une vingtaine de questions posées aux habitants de la région, communiquée samedi à l'Agence France-Presse par l'entourage de Christian Estrosi, plusieurs thématiques sont abordées, allant des transports aux aides aux entreprises en passant par le maillage du territoire et les services de la région selon le point.

    Cinq questions sur l'image d'Estrosi

    L'opinion des sondés est aussi recueillie sur une liste de 33 personnalités politiques régionales. Certaines sont membres de Républicains, élues au conseil régional ou non, par exemple le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin ou l'ex-femme de Christian Estrosi, la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone, ancienne élue régionale. Y figurent également Christophe Castaner, tête de liste socialiste aux dernières régionales, et plusieurs élus régionaux du Front national, dont Marion Maréchal-Le Pen.

    Cinq questions portent sur l'image de Christian Estrosi : est-elle bonne ou mauvaise, s'est-elle améliorée ou dégradée ? Et 20 qualificatifs sont testés : est-il dynamique, moderne, doté d'une envergure nationale, rassembleur ou sectaire ? Est-il plus à gauche ou plus à droite qu'avant, et dans quel sens doit-il, à la présidence de la région, gouverner ?

    Le coût du sondage ?

    Les questions de ce sondage ont été réalisées après l'élection de Christian Estrosi, mais le contrat passé avec l'institut CSA, prévoyant la réalisation d'une série d'enquêtes, remonte à « la précédente majorité », celle du socialiste Michel Vauzelle, souligne-t-on dans l'entourage du nouveau président Les Républicains de région, où l'on se dit étonné de la polémique.

    « Les circonstances particulières » des dernières régionales, à l'issue desquelles le Front national représente seul l'opposition au conseil régional, et la mise en place voulue par Christian Estrosi d'une « conférence régionale » pour porter la voix de la gauche, qui n'a pas d'élus, « ont conduit à poser les questions » épinglées par Mediapart, a-t-on souligné. Le conseil régional n'était pas en mesure samedi de préciser le coût du sondage pour la collectivité.

    Illustration PhOtOnQuAnTiQuE/flickr/CC Ce contenu est librement disponible sous les termes juridiques simples Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « L’incontrôlable Monsieur ErdoganLa police démantèle la "jungle" de Calais à coups de gaz lacrymogènes »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,