• Dictature, un pas de plus en avant : étranglements, gazages...

    Dictature, un pas de plus en avant : étranglements, gazages...

    CategoriesDictature, un pas de plus en avant : étranglements, gazages et trois arrestations pour des tables construites par des habitants. Politique et asservissement à l’oligarchie financière : Quoi qu’il en soit, les dés sont désormais pipés et quel qu’en soient nos convictions, nous sommes tous sur le même navire. Préparons-nous à un naufrage dont le souvenir du Titanic ne sera qu’une partie de plaisir.

    Ce matin, à la Plaine, à Marseille, la mairie et ses forces de police, au nombre de 70, ont brutalement réprimé des habitants du quartier, moyennant passages à tabac, gazages, étranglements, et finalement trois arrestations. Leur tort ? S’être opposé au démantèlement par la mairie de tables en bois construites par les habitants dans un espace abandonné par les pouvoirs publics.

    Ces tables avaient été construites il y a quelques semaines. Elles accueillaient les plus vieux et les plus jeunes, les derniers venaient faire leurs devoirs, les premiers venaient prendre le soleil, ou pique-niquer le midi.

    Mais la mairie en a décidé autrement, profitant de l’état d’urgence pour mobiliser les forces de répression en nombre et pour réduire à néant cet espace de liberté dont s’étaient dotés les habitants du quartier. Ces derniers tentaient à leur manière de remédier à la destruction du lien social, fruit de la disparition des maisons de quartiers, qui maintenaient malgré tout, des lieux de socialisation.

    Il s’agit, pour la mairie de droite, relai sur ce plan là des politiques gouvernementales, de faire table rase de la vie des quartiers populaires, en vue de ses projets de rénovation urbaine, le tout au plus grand bénéfice du patronat du BTP. Cette répression policière s’inscrit dans la continuité de l’état d’urgence qui donne les coudées franches aux forces de police, accentuant la répression touchant plus particulièrement les quartiers populaires. Elle s’inscrit aussi dans la continuité de la forte répression de la manifestation contre la loi El Khomri, hier, à Marseille.

    C'était ce matin, à la plaine... les amoureux qui sont gazés sur les bancs publics, bancs publics, bancs publics... vous saluent !

    Posté par El Kabaret Lam sur vendredi 18 mars 2016

    Plus que jamais, il s’agit de s’opposer à cette offensive sécuritaire du gouvernement et des mairies. Un rendez-vous est en cours depuis 15h30 devant la mairie de secteur (4/5) pour exiger la libération des trois interpellés et la restitution du mobilier urbain.

    Source

    par Stéphane Guibert

    Illustration Absent de Copyright Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Selon des informations crédibles, Clinton serait derrière les...La réussite russe en Syrie, un coup éclatant pour Washington »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,