• Etats-Unis : mort de Freddie Gray en 2015, un policier acquitté

    CategorieEtats-Unis : mort de Freddie Gray en 2015, un policier acquitté. Aux Etats-Unis, un policier a été acquitté dans l’affaire Freddie Gray, jeune noir américain mort en 2015 après son interpellation dans des circonstances floues selon le portail Afrik.

    Afro-Américain de 25 ans, Freddie Gray est arrêté par des policiers du Baltimore Police Department qui prétendent qu'il aurait été en possession d'un couteau à ressort1. Des passants filment l'arrestation, le montrant hurlant de douleur, visiblement blessé, maintenu à terre par la police. Il est ensuite traîné par les dessous de bras, ne pouvant marcher, et introduit dans un fourgon de police.

    Il décède une semaine plus tard des suites de ses blessures, dont des cervicales brisées et la trachée écrasée.

    Cette affaire a déclenchée les émeutes de Baltimore.

    Ayant rejeté l’idée de violences volontaires, le juge Barry Williams a tranché pour une mort accidentelle. Suffisant pour qu’il acquitte un policier, ce lundi 23 mai 2016, dans l’affaire Freddie Gray, jeune noir américain mort en 2015 après son interpellation dans des circonstances floues.

    Il s’agit d’Edward Nero, l’un des six policiers jugés qui a été reconnu non coupable des quatre chefs d’accusation qui pesaient sur lui après la mort de Freddie Gray. Le policier était poursuivi pour les charges suivantes : violences volontaires, mise en danger de la vie d’autrui et fautes professionnelles.

    Pour le cinquième jour d'affilée des manifestants ont défilé pour demander « justice » après la mort de Freddie Gray. M. Gray, 25 ans, est mort des suites d'une fracture des vertèbres cervicales après avoir été arrêté le 12 avril et inculpé pour possession d'un couteau, ont rapporté les autorités locales.

    Interpellé pour un simple regard déplacé, le matin du 12 avril 2015, Freddie Gray avait été installé dans un fourgon de police dans l’impossibilité de bouger, pour être emmené au poste. Le jeune homme a subi, dans des circonstances inconnues, une fracture des vertèbres cervicales lors du déplacement et il est mort de ses blessures le 19 avril.

    Freddie Gray n’avait pas été attaché par une ceinture de sécurité. Le juge Barry Williams affirme qu’Edward Nero pouvait raisonnablement penser que l’un de ses collègues allait s’occuper de cette tâche pour éviter à Freddie Gray de se blesser lors du transport dans le véhicule. Les policiers ont donc plaidé la blessure accidentelle et cette version a été retenue par le juge.

    La maire appelle la population au calme

    Sa mort avait déclenché des manifestations contre les violences policières, notamment à l’encontre des Noirs, mais aussi des émeutes, pillages et actes de vandalisme à Baltimore selon le monde. Les autorités avaient dû déclarer l’état d’urgence, instaurer un couvre-feu et appeler des militaires de la garde nationale en renfort pour ramener le calme. Le procès d’Edward Nero est le deuxième de l’affaire : pour le moment aucun des policiers poursuivis n’a été condamné.

    « Aujourd’hui, le juge Barry G. Williams a jugé l’officier Edward Nero non coupable des accusations pénales (…). Maintenant que l’affaire pénale est finie, le policier Nero va faire l’objet d’une enquête administrative du département de la police, a commenté la maire de Baltimore, Stephanie Rawlings-Blake, à l’annonce du jugement. Nous demandons de nouveau aux citoyens d’être patients et de permettre au processus d’être mené à son terme. En cas de troubles dans la ville, nous sommes prêts à répondre. »

    Des zones d'ombre demeurent

    Plus d'un an après les faits, Edward Nero est le deuxième policier sur six -trois Blancs, trois Noirs- à être jugé pour ces faits. Le procès d'un premier officier de police avait démarré en décembre, mais s'était soldé par une annulation surprise, faute de verdict, et le policier sera rejugé rapporte Paris Match. Si l'on ne sait toujours pas ce qui s'est réellement passé dans le fourgon, la famille de Freddie Gray et une partie de la population noire de Baltimore est convaincue qu'il s'agit d'une énième bavure policière visant leur communauté. Les policiers, eux, plaident la blessure accidentelle.

    «Maintenant que l'affaire pénale est finie, le policier Nero va faire l'objet d'une enquête administrative du département de la police», a commenté la maire de Baltimore Stephanie Rawlings-Blake dans la foulée de l'annonce de son acquittement. «Nous demandons de nouveau aux citoyens d'être patients et de permettre au processus d'être mené à terme. En cas de troubles dans la ville, nous sommes prêts à répondre», a-t-elle ajouté. Un avertissement qui n'est pas lancé au hasard: la maire veut éviter que ne se reproduisent les événements survenus après la mort de Freddie Gray, qui avait déclenché des émeutes, pillages et actes de vandalisme, dans un contexte de bavures policières répétées contre des Noirs dans le pays. Les autorités avaient dû déclarer l'état d'urgence, instaurer un couvre-feu et appeler les militaires de la garde nationale en renfort pour ramener le calme.

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Démagogie et stigmatisation des personnes en difficulté sociale...PÉDOCRIMINALITÉ. France: Camerounaise séquestrée, sa fille violée, homicide et recel de cadavre »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,