• François Hollande veut aller "jusqu’au bout"

    François Hollande veut aller "jusqu’au bout"

    CategoriesFrançois Hollande veut aller "jusqu’au bout". En attendant une possible candidature en décembre, le président compte passer une grande partie des prochains mois à sillonner les routes de France, pour repartir à la conquête de son électorat selon Antonin André et R.Da de Europe 1

    Les derniers sondages concernant François Hollande confirment une impopularité record pour un président en exercice, à un an seulement de la fin de son mandat. Certains de ses proches s’en inquiètent, mais le président, lui, ne doute pas.

    Un retour aux fondamentaux. "Je suis mon chemin, j’irai jusqu’au bout et personne ne m’arrêtera", a confié François Hollande à un ami. Vendredi matin, une réunion de cabinet s’est tenue à l’Elysée, déterminant la ligne du président et de ses proches pour l’année à venir : il faut tout donner, sillonner le pays et ne pas se laisser distraire par les critiques. Face aux attaques, François Hollande va se battre ; le président veut plus de déplacements sur le terrain et plus d’interventions dans les médias. Jeudi, il ira à Châteauroux et il donnera une interview à L’Echo Républicain, titre du groupe centre presse, qui sera reprise dans La Montagne,  Le Journal du Centre  et L’Yonne Républicaine. Avec le terrain et la presse quotidienne régionale, François Hollande revient aux fondamentaux. 

    Obstination. "Ça va mieux". Voilà le message présidentiel, et François Hollande entend revenir à la télévision pour continuer à dire aux Français qu’ils ont fait des efforts, que la situation s’améliore mais qu’ il faut continuer. Pour le chef de l’Etat, il est essentiel de "ne pas laisser le commentaire de la haine s’installer qui consiste toujours à noircir la réalité et à nous interdire de dire que oui la situation du pays s’est améliorée", souffle un conseiller. L’obstination disait Charlie Chaplin est le chemin de la réussite. François Hollande applique cet adage à la lettre.

    Patience et longueur de temps. François Hollande est le maître du temps : il se prononcera sur une candidature en décembre. Tous ceux qui trépignent pour prendre sa place devront patienter jusque-là, et peut-être s’épuiser. En tous cas, le président continue d’y croire ainsi que le laisse entendre ce mot lancé dans les couloirs de l’Elysée la semaine dernière : "Hollande c’est Aimé Jacquet en 1998. Toute la presse est contre lui et le sous-estime, mais il va gagner." 

    Pour 2017  le sondage qui pose la question d'une nouvelle candidature de Hollande.

    Notre sondage TNS Sofres - OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL prévoit l'élimination du président sortant, laissant le deuxième tour se jouer entre Marine Le Pen et le candidat des Républicains qui sortira vainqueur de la primaire de novembre, quel qu'il soit.

    Selon notre enquête TNS Sofres - OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL, François Hollande serait laminé dès le premier tour de la présidentielle dans tous les cas de figure. Quel que soit le candidat LR face à lui, le président sortant oscille entre 13 et 16 % des intentions de vote, largement distancé par ses adversaires. Il est aussi talonné par Jean-Luc Mélenchon qui obtient entre 12 et 16%. Le leader du Parti de gauche passe même devant lui dans l'hypothèse où Bruno Le Maire serait le candidat de la droite. Une humiliation pour le chef de l'État qui arriverait alors en quatrième position.

    Notre sondage laisse présager un deuxième tour opposant Marine Le Pen au candidat des Républicains. Face à Nicolas Sarkozy (avec ou sans une candidature de François Bayrou au premier tour), à François Fillon et à Bruno Le Maire, la présidente du Front national arrive en tête, avec des scores de 25 à 32 %. Seul Alain Juppé la devance, le maire de Bordeaux totalisant 35 % contre 26 % pour la patronne du FN.

    Pour François Hollande, ce sondage, réalisé après sa prestation télévisée de jeudi soir, sonne comme un profond désaveu à près d'un an de la présidentielle et pose la question de sa candidature en 2017. Alors que 74% des Français souhaitent une primaire de la gauche, 71 % d'entre eux, 52 % des sympathisants de gauche et même 40 % des sympathisants du PS (contre 39%) ne souhaitent pas qu'il brigue un second mandat. Et comme candidat alternatif à gauche, les Français préfèrent largement le ministre de l'Économie Emmanuel Macron (28%) au premier ministre Manuel Valls (14%) et à la maire de Lille Martine Aubry (12%).

    La gauche préfère Martine Aubry

    Emmanuel Macron a les faveurs des sympathisants socialistes, avec 27% des voix, juste devant Manuel Valls (25%). Plus loin derrière, Martine Aubry recueille 18% des voix selon Métro News.

    Une tendance favorable au ministre de l'Economie qui s'accentue chez l'ensemble des Français ( 28%, contre 14% pour Manuel Valls). En revanche, Emmanuel Macron n'a pas encore conquis le cœur des sympathisants de l'ensemble de la gauche, qui préfèrent Martine Aubry ( 25% contre 19%).

    Dans toutes les configurations testées, François Hollande serait éliminé dès le 1er tour de l'élection présidentielle. Le second tour verrait une opposition entre Marine Le Pen, et le candidat des Républicains.

    Jean-Luc Mélenchon monte en puissance

    Si Alain Juppé était le candidat de la droite, il écraserait la concurrence, avec 35% des voix au 1er tour, devant Marine Le Pen avec 26%, et François Hollande avec 13%.  Evolution à noter par rapport à la précédente enquête de décembre, la montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon, membre du Parti de gauche. Dans cette configuration, il talonnerait le chef de l'Etat, avec 12% des voix.

    En revanche, si le candidat des Républicains est François Fillon, Bruno Le Maire ou Nicolas Sarkozy; c'est Marine Le Pen qui serait en tête du 1er tour. L'ancien chef de l'Etat obtiendrait 24% des voix, contre 23% à son ancien Premier ministre, et 21% pour le député de l'Eure.

    Illustration CC/Ce contenu est librement disponible sous les termes juridiques simples  Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Kadhafi « a exhorté Israël à faire cesser les bombardements de l’OTAN dans les derniers jours »Pilleurs d'état : les abus de nos élus »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,