• Hygiène Mentale : la trousse à outils qui forge l’esprit critique

    Hygiène Mentale : la trousse à outils qui forge l’esprit critique

    CategoriesHygiène Mentale : la trousse à outils qui forge l’esprit critique. Internet a ouvert les vannes de la communication et donné un porte-voix à toutes sortes de paroles : les meilleures comme les pires. Si, côté divertissement, le web est un peu une sorte de supermarché renouvelant à l’infini la médiocrité télévisée, côté information, la désinformation peut être lourde de conséquences et les outils pour discerner le vrai du faux manquent. 

    La chaîne Hygiène Mentale fournit un excellent antidote pour apprendre à penser juste et se forger un esprit critique en béton face au flux permanent d’informations qui prétendent tous détenir les clés de la vérité.

    Si Internet est un outil merveilleux pour acquérir des savoirs, découvrir des scandales enfouis ou peu révélés par des médias de masse, organiser une résistance ou faire circuler une critique politique (comme ce fut le cas en France autour du référendum sur le Traité constitutionnel européen en 2005), c’est aussi un porte-voix majeurs pour toutes sortes d’hurluberlus et charlatans qui montent leur business sur la naïveté ou l’indignation. Il a en effet permis de libérer et d’amplifier la portée d’une parole qui jusque-là était peu audible ou réduite à des convaincus marginaux. Des théories antisémites aux théories complotistes, en passant par les élucubrations d’enragés radicaux d’extrême gauche comme d’extrême droite, ou encore les hommes-lézards, les Illuminatis et toutes sortes de fantaisies mêlant paranormal au religieux sur fond de fourre-tout spiritualiste : il y en a pour tous les goûts.

    çLa théorie diffère, mais la méthode est toujours la même : le plaquage sur tout phénomène d’une grille de lecture rigide et préétablie, caractérisée par une absence totale de rigueur intellectuelle, tout en employant le plus souvent des termes scientifiques offrant du crédit à un discours vide. Par phénomène d’autosuggestion, le convaincu n’a plus qu’à chercher sur un moteur quelconque pour inévitablement trouver la désinformation qui confirmera ses idées préconçues sans jamais s’exposer à sa réfutation. Heureusement, l’esprit critique est un muscle qui peut se travailler, si toutefois on en trouve le courage…

    Déjouer les impostures intellectuelles

    Le phénomène, analyse l’auteur de la chaîne Hygiène Mentale, qui applique avec méthode l’art du doute (ou« zététique »), n’est pourtant pas spécifique à Internet. Dans la vidéo « Spiritualité Quantique : les utilisations abusives du vocabulaire scientifique », il rappelle le célèbre cas de l’affaire Sokal, du nom de ce scientifique qui avait magistralement ridiculisé une revue intellectuelle postmoderne (Social Text) avec un article jargonneux délibérément plein d’approximations. Cette expérience avait consisté à « publier un article généreusement assaisonné de non-sens qui (a) sonne bien et (b) flatte les préconceptions idéologiques des éditeurs », bref un hoax qui sonnait scientifiquement vrai… Il avait ainsi mis en évidence l’absence de rigueur et de sérieux de productions intellectuelles pourtant très réputées recourant à des domaines de connaissance mal maîtrisés, pouvant impressionner le lecteur… mais dépourvues de rigueur. Il suffirait donc d’exprimer les choses d’une manière scientifique pour donner le sentiment d’affirmer une vérité (même s’il s’agit d’un parfait mensonge).

    L’épisode 11 d’Hygiène Mentale dénonce l’imposture d’un usage détourné de théories scientifiques de promouvoir certains auteurs spiritualistes. C’est ainsi qu’il en vient au charabia ébouriffant de « guérisseurs » aux discours incompréhensibles, mais qui font effet d’autorité chez certains lecteurs, alors qu’ils n’ont aucune rigueur ni scientifique, pire encore, peuvent alimenter un business juteux autour de nouvelles croyances. Face à ces tentatives de récupération des esprits, développer les instruments critiques pour se protéger de ce type d’imposture (qui tournent parfois en secte) est de salubrité publique.

    Le titre de la chaîne est d’ailleurs en adéquation aux objectifs qu’elle s’assigne, en dispensant divers conseils basiques pour ne pas se laisser tromper par des arguments fallacieux : « il faut mettre en évidence un phénomène avant d’en rechercher les causes » ; « les affirmations extraordinaires demandent des preuves extraordinaires » ; « ce qui est affirmé sans preuves peut être rejeté sans preuves » ; etc..

    Les productions du youtubeur à l’esprit affuté ont le mérite de la clarté et traitent de situations très concrètes :« Les documentaires moisis » dont Youtube surabonde (et dont diverses chaînes de télévision, surtout étasuniennes, ont fait leur fond de commerce) ; « Pourquoi autant de trucs faux sur Internet? », consacré à la désinformation. Au total, il s’agit de rien moins que d’encourager à développer un esprit philosophique, c’est-à-dire une rigueur intellectuelle face à un monde certes complexe, mais que seul un discours de clarté peut rendre compréhensible. Pour cela, il faut apprendre comment distinguer le vrai du faux, comment ne pas se laisser abuser par des discours amphigouriques, afin de se tenir à égale distance d’un dogmatisme obtus et d’un relativisme intenable (c’est le propos de l’épisode « L’ouverture d’esprit et ses limites »). Un excellent exemple de ce que l’Internet peut de mieux en matière d’éducation populaire à découvrir sans plus tarder !

    par Chaîne Youtube Hygiène Mentale

    Illustration capture d'écran ©youtube Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Le «soldat» de Serge Dassault est condamné à 15 ans de prisonFace au 49-3, insoumission générale »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,