• Insoumis face au diktat financier, ce marché où tout est gratuit casse les codes

    Femme, Face, Montage Photo Facile, Visages

    CategoriesInsoumis face au diktat financier, ce marché où tout est gratuit casse les codes. Les mentalités changent, notre système de consommation aussi. Serions-nous dans un monde en transition ? Appelé Gratiféria, ce marché où tout est gratuit casse les codes dans un monde où le diktat financier ne finance que les 1 % de notre planète ! Retour sur un marché hors du commun. 

    Le principe est simple, Gratiféria est un marché non commercial où l’on peut donner des objets, ou proposer des services gratuits, mais aussi en prendre ou en recevoir librement. Contrairement au système du troc, celui de la Gratiféria ne repose pas sur l’échange matériel : personne ne doit rien à personne ; le don se fait sans contrepartie et chacun peut s’approprier tout ce qu’il souhaite sans même donner, dans la seule limite du raisonnable. La Gratiféria présente ainsi une alternative à la logique du capitalisme.

    Le concept est né en 2010 en Argentine et se répand depuis dans le monde entier. La Gratiféria existe en France depuis maintenant plus de deux ans. Chacun apporte ce qu’il veut, livres, vêtements, fleurs, disques… Il y a en pour tous les goûts ! Comme expliqué sur le site « Kaizen » : « Il faut proposer des alternatives à la société de consommation. Quand on donne, cela change les rapports humains, on en ressort toujours grandi », estime Gilles Pascal, employé de banque à la retraite, et de rajouter : « L’absence d’argent entraîne une simplicité d’organisation. Pas de bar, ni de location de sonorisation ; on demande juste l’autorisation à la mairie de disposer d’un jardin public ou d’une salle en hiver. Souvent, les élus veulent nous donner une subvention, mais nous la refusons, car nous n’en avons tout simplement pas besoin ! Ce qui ne manque pas de les étonner. » 

    Recréer des liens sociaux, du partage et de la bonne humeur est un véritable pied de nez à la société de surconsommation et à la pieuvre capitaliste.

    par La Relève et La Peste

    Illustration CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Agression des reporters d'E&R par Frédéric Haziza : vidéo n°2Le pain de mie pourrait augmenter de 49% le risque de cancer du poumon »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,