• Kim Jong-un : l'armée doit être prête à se battreLa Corée du Nord affirme avoir miniaturisé des têtes nucléaires

    Kim Jong-un : l'armée doit être prête à se battreLa Corée du Nord affirme avoir miniaturisé des têtes nucléaires

    CategorieKim Jong-un : l'armée doit être prête à se battreLa Corée du Nord affirme avoir miniaturisé des têtes nucléaires. Pyongyang dispose désormais d’une "vraie" dissuasion nucléaire,selon le leader nord-coréen Kim Jong un. 

    Le leader nord-coréen Kim Jong-un a déclaré que son pays avait réussi à miniaturiser des ogives thermonucléaires en vue de les placer sur des missiles balistiques, rapporte l'agence sud-coréenne  Yonhap.

    "Les têtes nucléaires ont été standardisées en les miniaturisant afin de pouvoir en équiper des missiles balistiques", a affirmé le dirigeant lors d'une réunion avec des experts nucléaires.

    Grâce à ce processus, Pyongyang dispose désormais d’une "vraie" dissuasion nucléaire, a-t-il estimé, selon les propos cités par l’agence officielle KCNA.

    Les tensions ont redoublé dans la péninsule coréenne depuis l'essai nucléaire suivi le 6 février d'un tir de fusée généralement considéré comme un test de missile balistique déguisé. 

    Le leader nord-coréen vient de brandir la menace d'une "attaque nucléaire préventive" contre la Corée du Sud et les Etats-Unis, qui conduisent actuellement les plus importantes manœuvres militaires conjointes jamais organisées dans la péninsule.

    M. Kim a réitéré cette menace. Pyongyang "n'hésitera jamais à mener une frappe préventive" si les Etats-Unis et leurs alliés portent atteinte à sa souveraineté d'Etat nucléaire, a-t-il martelé.

    Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé à l'unanimité la semaine dernière d'imposer de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, les plus lourdes jamais infligées à Pyongyang, pour le punir après son essai nucléaire.

    La Corée du Nord a vivement réagi, parlant de conspiration pilotée par Washington et visant à mettre le régime à genoux.
    Les spécialistes doutent que l'engin testé en janvier ait été une bombe H, l'énergie dégagée par la déflagration semblant trop faible. Ils penchent plutôt pour l'hypothèse d'une bombe à fission dopée, plus puissante que la bombe A ordinaire à fission. La bombe H est, elle, à deux étapes, utilisant d'abord la fission puis la fusion nucléaire dans une réaction en chaîne.

    Illustration Prachatai/flickr/CC Ce contenu est librement disponible sous les termes juridiques Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « La dangereuse montée en puissance du lobby pro-IsraëlBertrand Chameroy annonce en direct qu'il quitte «Touche pas à mon poste» »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,