• L'État islamique a perdu 30% de ses revenus en neuf mois

    L'État islamique a perdu 30% de ses revenus en neuf mois

    CategorieL'État islamique a perdu 30% de ses revenus en neuf mois. La réduction de son territoire après les défaites militaires oblige l'État terroriste à créer de nouveaux impôts.

    Après les défaites militaires, l'État islamique est aussi mis à mal sur le plan économique. Les revenus du groupe jihadiste et terroriste ont chuté d'environ 30% depuis l'an dernier, selon une récente étude de l'institut IHS Jane's. Pour compenser, l'EI tente d'introduire de nouveaux impôts dans les territoires sous son contrôle. 

    "En mars 2016, les recettes mensuelles de l'État islamique ont chuté à 56 millions de dollars", a ainsi déclaré Ludovico Carlino, analyste-en-chef chez IHS Jane's, qui publie régulièrement des rapports sur les territoires sous domination de l'EI. "Mi-2015, l'ensemble des recettes mensuelles de l'État islamique avoisinait les 80 millions de dollars (71 millions d'euros)." Le rapport qui se fonde sur des informations tirées des médias sociaux et de sources présentes en Syrie et en Irak, affirme également que la production pétrolière dans les zones sous le joug du groupe jihadiste avaitdiminué de 33.000 à 21.000 barils par jour. Des pertes largement liées aux frappes aériennes opérées par la coalition menée par les États-Unis et la Russie.

    De nouveaux impôts pour remplir les caisses

    L'État terroriste puise près de la moitié de ses recettes dans l'imposition et la confiscation des commerces et des biens, d'après le rapport. Le pétrole représente, quant à lui, 43% de ce total, le reste provenant du trafic de drogues, de la vente d'électricité ainsi que de dons.
     
    Mais comme le constate IHS, l'EI a perdu environ 22% de son territoire au cours des 15 derniers mois et n'impose plus sa loi qu'à 6 millions de personnes, contre 9 auparavant. Sa base fiscale a donc diminué. Du coup, "l'État islamique augmente actuellement les impôts sur les services de base et cherche de nouvelles manières d'obtenir de l'argent de la population", explique Ludovico Carlino. "Ces impôts incluent des péages pour les chauffeurs de camion, des frais pour installer ou réparer des antennes paraboliques, et des "droits de sortie" pour quiconque tente de quitter une ville". Selon l'Institut, le groupe jihadiste a aussi introduit des amendes pour ceux qui ne répondent pas correctement à des questions sur le coran, ainsi que la possibilité de payer en liquide pour éviter des châtiments corporels.

    Depuis le début du conflit syrien en 2011, la moitié de la population du pays a été déplacée, dont 5 millions qui a fui à l'étranger. Plus de 270.000 personnes ont été tuées.

    par MICHAEL DUCOUSSO

    Illustration CC/Ce contenu est librement disponible sous les termes juridiques simples  Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « La terre gronde: 3 séismes de magnitude supérieure à 7 en 4 joursLes agriculteurs américains tournent le dos à Monsanto »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,