• L'ONU blâme à Genève le manque de coopération croissant des Etats

    L'ONU blâme à Genève le manque de coopération croissant des Etats

    CategoriesL'ONU blâme à Genève le manque de coopération croissant des Etats. Davantage d'Etats refusent l'accès de l'ONU en matière de droits de l'homme. Au début de la session du Conseil des droits de l'homme, le Haut Commissaire a promis mardi à Genève que l'organisation ne se tairait pas.

    Dénonçant l'émergence d'un "modèle", Zeid Raad al-Hussein a affirmé que la communauté internationale devait rester engagée sur l'"action collective". D'autant plus que plusieurs élections pourraient amener au pouvoir de "dangereux xénophobes" qui pourraient avoir un impact sur les citoyens du monde entier, a-t-il ajouté, répétant ses récentes critiques notamment contre le candidat républicain américain Donald Trump.

    M. Zeid regrette une polarisation croissante des travaux du Conseil, au début de sa 33e session. Toujours plus d'Etats veulent aussi échapper à la surveillance de leur situation des droits de l'homme. Les violations "ne disparaîtront pas si un gouvernement bloque l'accès à des observateurs internationaux", a dit M. Zeid.

    Et de prévenir que "des Etats peuvent empêcher mes services d'entrer, mais ils ne nous feront pas taire". Ni le Haut Commissariat aux droits de l'homme, ni la Commission d'enquête n'ont accès à la Syrie depuis 2011.

    Venezuela ou Yémen

    M. Zeid a à nouveau condamné les attaques indiscriminées du régime contre les civils, les violences contre les centres de santé et la situation de dizaines de milliers de détenus. Au Venezuela, le représentant du Haut Commissariat s'est vu refuser un visa. Mais le bras armé des droits de l'homme à l'ONU va continuer à suivre l'utilisation excessive de la force et les détentions arbitraires contre l'opposition.

    M. Zeid demande toujours l'accès du Haut Commissariat dans le sud-est de la Turquie, mais aussi dans les régions contrôlées par l'Inde et le Pakistan au Cachemire.

    Il souhaite aussi toujours des investigations indépendantes et internationales dans les régions d'Oromia et d'Amhara en Ethiopie. De même qu'une mission d'évaluation au Mozambique après des indications de fosses communes et d'exécutions sommaires.

    Sur les dossiers attendus, le Haut Commissaire ne s'est pas beaucoup étendu sur le Burundi qui fera l'objet d'une discussion le 27 septembre. Il a par ailleurs également répété son appel à une Commission d'enquête au Yémen sur laquelle les membres du Conseil devront se prononcer.

    par (sda-ats)

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Attentat de Nice : la connexion israélo-américaine qui implique Hollande et VallsLe Luxembourg appelle à exclure la Hongrie de l'UE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,