• L’UE fixe un ultimatum aux Wallons pour prendre une décision sur le Ceta

    CategoriesL’UE fixe un ultimatum aux Wallons pour prendre une décision sur le Ceta. Si les Wallons n’approuvent pas la signature de l’Accord économique et commercial global (Ceta), l’Union européenne devra annuler le sommet UE-Canada prévu fin octobre.

    L'Union européenne a donné au gouvernement wallon jusqu'à lundi soir pour prendre la décision finale sur l'accord économique et commercial entre l'Union européenne et le Canada (Accord économique et commercial global, AECG ou Ceta), informe la radio Contact.

    Selon cette station de radio, si à l'expiration du délai les autorités wallonnes n'approuvent pas la signature du Ceta, l'Union devra annuler le sommet UE-Canada, qui est prévu le 27 octobre.

    Le chef du gouvernement wallon, Paul Magnette, subit une forte pression de la part des fonctionnaires européens qui l'enjoignent d'approuver la signature de l'accord. À cette fin, la Commission européenne a tenu aujourd'hui une autre réunion avec cet homme politique belge.

    Ce dernier a déclaré après la réunion qu'il n'accepterait aucun ultimatum concernant la signature de cet accord.

    « La mise en place d'un ultimatum possible ne se conforme pas à la mise en œuvre de ce droit démocratique (le droit de discuter des documents par les pouvoirs exécutifs et législatifs) », a déclaré le chef du gouvernement wallon.

    Plus tôt, le ministre canadien du Commerce international Christina Alexandra Freeland a également échoué à convaincre M. Magnette de signer l'accord et maintenant, d'après elle, « la balle est complètement du côté des Européens. »

    Depuis juin 2013, l'Union européenne est en négociation avec les États-Unis au sujet du TTIP. Il s'agit de créer la plus grande zone de libre-échange du monde pour un marché de près de 800 millions de consommateurs. Ce sont d'ailleurs des préoccupations liées à cet accord qui ont poussé la Grande-Bretagne à se retirer de l'UE.

    Le Ceta prévoit la suppression des droits de douane pour presque tous les produits entre l'UE et le Canada, à quelques exceptions près, dont certains produits agricoles. Par ailleurs, le Ceta ouvrira aux entreprises de l'UE les marchés publics canadiens. Les Européens avaient déjà donné un large accès à leur marché aux entreprises canadiennes.

    Une explication très claire sur le CETA.

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Merkel n’a pas provoqué la vague migratoire de 2015Pour Fillon, Hollande est «disqualifié» par ses révélations sur les assassinats ciblés par drone »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,