• L’UE tue. A consommer avec modération

    Drapeau, Union Européenne, Europe, Grunge

    CategoriesL’UE tue. A consommer avec modération. Et oui ! Même les femmes enceintes politiquement incorrectes sont jetées en taule. Il fallait plus d’Europe en Ukraine ? Nous y sommes. La quantité égale enfin la qualité. Le journaliste Elena Glishinskaya-Romanova en sait quelque chose.

    Ukrainienne de souche en désaccord avec la façon dont la basse-cour fantoche et bordélique de Kiev gère le pays, elle est prisonnière politique avec, pour comble de malheur, une grossesse difficile presque à terme: risque d’hémorragie dûe à un placenta bas-inséré, pathologie impliquant une hospitalisation et probablement une césarienne.

    Le chef d’accusation est aussi kafkakïen qu’orwéllien: l’accusée aurait « crée un terreau favorable à la formation d’une impression erronée et contagieuse selon laquelle les institutions d’Etat seraient incapables de remplir convenablement leurs fonctions ».

    Mais ce n’est pas tout. Cette ennemie du peuple … roumain, je présume, ferait la promotion du séparatisme parmi les habitants de la Bessarabie. En tout cas, elle les encouragerait à se mobiliser en cas de besoin sans chercher à obtenir l’approbation de Chisinau. Craindrait-on cette rhétorique de l’exemplarité ?

    Si c’est le cas, c’est ridicule le cas du Donbass suffisant amplement. Kiev ferait mieux de se focaliser sur les revendications tenaces et historiquement justifiées de la Pologne qui parle de restitution territoriale en cas d’adhésion de l’Ukraine à l’UE. Je m’inquiéterais également des allusions assez transparentes des Hongrois d’Ukraine qui, il y a fort à croire, n’ont pas besoin d’un supposément (éventuel) exemple bessarabien pour s’autodéterminer en cas de catastrophe socio-économique généralisée.

    L’anamnèse psychique des laquais de Kiev est bien plus préoccupante que l’anamnèse somatique de leur victime, Mme Glishinskaya-Romanova. Cette dernière, une criminelle hélas invétérée, a osé organiser, le 5.02.2015, une conférence consacrée aux engagements régionaux des groupes ethnoculturels peuplant la Bessarabie.

    Suite à quoi, une poignée de larbins en col blanc lui ont fait dire ce qu’elle n’avait jamais dit ni même, se pourrait-il, pensé. Armés de ce bon vieux tchékisme paranoïaque que tout le monde remarque sauf les organisations droit-de-l’hommistes atlantistes, ils n’ont pas même poussé leur tolérance jusqu’à accorder un sursis à une femme enceinte dont la grossesse connaîtrait un dénouement incertain. Je préciserais que les évènements ci-décrits ont lieu à Odessa, une ville où l’un des bourreaux du 2 mai, A. Gonsharenko, député ukrainien, n’a jamais été arrêté.

    Cerise sur le gâteau, il a récemment été reçu à Bruxelles. Odessa, une ville où règne un criminel avéré, M. Saakachvili, sous le coup d’un mandat d’arrêt en Géorgie pour crimes sanglants contre son propre peuple. Alors pensez donc ! Si on peut se permettre de rôtir des opposants au Maïdan en plein centre-ville, de nommer gouverneur un pitre violent et hystérique renonçant à la seule nationalité qu’il avait, géorgienne, pourquoi ne pas envoyer au cachot, quitte à condamner son enfant, quelqu’un de présumé gênant? Elle est fichtrement belle l’Ukraine d’aujourd’hui. Et elle est mûre pour une certaine Europe qui n’a plus rien d’européen.

    En somme, les meilleurs candidats à l’eurointégration, constaterais-je, ce sont les meilleurs traîtres à leur Patrie. Les champions de la traîtrise. Je repense à une fort sympathique conférence – espèce de brainstorming redondant ethilarant – récemment organisée par une opposition dite « russe » à Vilnius. C’était en mars 2016, les lecteurs russophones peuvent facilement retrouver ses propos, rapportés en style direct, via n’importe quel moteur de recherche.

    Alfred Koch, opposant au « régime » réfugié en Allemagne, propose un plan de « sauvetage » de la Russie : il faudrait, dit-il, la faire occuper par des troupes étrangères. Bien qu’il ne dise pas lesquelles, je m’hasarderais à supposer qu’il sous-entendait celles de l’OTAN. Je répète : la Russie, pour être sauvée, devrait être occupée. De là où il est, le collabo pro-nazi Vlassov devrait applaudir deboutlui qui voyait en l’occupation allemande une voie de salut pour l’URSS.

    Toujours selon M. Koch, la Russie devrait connaître le même sort que l’Allemagne et le Japon durant la période de l’après-guerre. Et CELA aspire à l’UE. Et CELA est bien vu par l’UE. Au même titre qu’un gouvernement qui trouve normal de garder en prison une femme malade, sur le point d’accoucher, et dont le seul « crime »consiste à avoir douté de l’aptitude des autorités à répondre aux défis internes et externes qui s’accumulent à la vitesse grand v.

    Décidément, Poutine avait raison d’observer que le virus du nazisme renaissait en Europe. Mais il renaît moins à travers les étendards Das Reichien d’Azov qu’à travers les institutions européennes et ceux qui, de Gonsharenko à Koch, s’appliquent à les servir tout en multipliant, l’air comiquement indigné, les reductio ad poutinum. De ce point de vue, Mme Savtchenko est cent fois plus « européenne » que Mme Glishinskaya-Romanova dont Bruxelles n’a évidemment pas entendu parler. C’est à en hérisser ce qui pourrait rester de poil à la cantatrice chauve et à faire pleurer nos enfants qui, je l’espère, n’aurons pas à assumer ce triste monde à l’envers.

    par Françoise Compoint

    Illustration CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Le Liban sera-t-il « remis » à Etat islamique ?Rama Yade candidate à la présidentielle de 2017 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,