• La Ligue des droits de l'Homme s'attaque aux compteurs Linky.

    Linky : un compteur communicant qui en dit beaucoup sur notre vie privée

    CategoriesLa Ligue des droits de l'Homme s'attaque aux compteurs Linky. Linky : un compteur communicant qui en dit beaucoup sur notre vie privée. BIG BROTHER - L'association estime que les informations sur la consommation d'électricité que transmettent ces compteurs pourraient être utilisées à des fins de surveillance selon Europe 1.

    es dizaines de communes et plusieurs associations les avaient déjà pointés du doigt. Les compteurs Linky viennent de se faire un nouvel ennemi. La Ligue des droits de l'Homme (LDH) estime en effet que ces compteurs électriques intelligents, en cours de déploiement dans toute la France après l'adoption de la loi de transition énergétique, pourraient présenter des risques pour la vie privée des citoyens.

    "Big Brother" à la maison. De fait, les petits boîtiers jaunes mesurent en temps réel la consommation d'électricité des foyers et la transmettent directement au fournisseur. Et la LDH craint, dans le contexte de l'état d'urgence, de voir entrer une sorte de "Big Brother" à la maison. Selon l'association, il existe un risque que l'utilisation du compteur puisse être détournée à des fins de surveillance. Car même s'il ne s'agit que d'informations sur la consommation énergétique des foyers, ces données peuvent en dire long.

    "Un moratoire sur le déploiement". "Une consommation d'électricité inhabituelle, cela peut permettre de déduire ce que vous faites, à quelle heure vous vous levez ou encore que vous hébergez trois personnes alors que vous êtes censé vivre seul dans votre logement", explique Maryse Artiguelong, membre de la LDH. L'association demande donc "un moratoire sur le déploiement pour avoir des informations précises, claires". Détournement de données, renseignements illégaux, la LDH envisage le pire.

    Une simple série de chiffres. De son côté, EDF, qui prévoit d'installer 35 millions de compteurs Linky d'ici à 2021, assure qu'aucune dérive n'est possible. "Il est impossible de savoir à quoi cette consommation correspond. Le compteur Linky est incapable de faire la différence entre les différents appareils de la maison", explique la direction. "L'information qui va être récupérée, ce n'est qu'une série de chiffres qui va permettre, une fois par mois, d'avoir une facturation au plus proche de la consommation du client."

    La Cnil valide le compteur Linky. Consultée sur le sujet, la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) a validé le principe du compteur Linky en posant quelques règles. Les données récoltées "ne quittent pas le domicile de l'abonné" et ne sont "pas transmises à des tiers (par exemple les fournisseurs d'énergie ou les sociétés commerciales proposant des travaux d'isolation ou de pose de fenêtres) sans le consentement des abonnés". L'installation du compteur reste donc obligatoire

    Le communiquer de la ligue des droits de l'homme

    Pour mettre en œuvre une directive européenne relative à l’efficacité énergétique dans l’Union, la France a décidé, en 2012, de procéder au remplacement de tous les compteurs électriques par de nouveaux compteurs joliment appelés « Linky », capables de communiquer directement à une centrale EDF, sans l’intervention de son personnel. Ce n’est pas là sa seule fonction, il permettra aussi d’adapter le contrat, autorisera la mise en service ou la coupure à distance et le client pourra surveiller sa consommation en KW en se connectant sur un site dédié et non directement sur le compteur…

    Alors pourquoi tant d’usagers farouchement opposés, tant de communes (plus de quatre-vingt-dix à ce jour) prennent des arrêtés s’opposant à ce déploiement ?

    C’est que Linky est très bavard : les informations qu’il collecte constituent une intrusion dans la vie privée de soixante-six millions d’habitants, car le transfert des données détaillées sur la consommation d’énergie (par exemple toutes les dix minutes) permet notamment d’identifier les heures de lever et de coucher, les heures ou périodes d’absence, ou encore, sous certaines conditions, le volume d’eau chaude consommée par jour, le nombre de personnes présentes dans le logement, etc. Au point que la Cnil a travaillé sur un « Pack de conformité » et préconisé qu’EDF obtienne de l’usager son consentement pour le transfert de ses données. Or de ce consentement il n’est absolument pas question dans les courriers envoyés par ERDF annonçant le remplacement des compteurs.

    Par ailleurs, ce transfert de données constitue une modification substantielle du contrat signé à l’origine pour la fourniture d’électricité, mais cette modification n’est en aucun cas évoquée.

    Il est donc pour le moins surprenant qu’ERDF procède avec une telle brutalité au changement des compteurs chez des usagers, malgré leur opposition, et que les responsables invoquent uniquement les économies et la facilité d’utilisation.

    La LDH a demandé à la Cnil de vérifier le respect par EDF du Pack de conformité. Elle regrette enfin que, plutôt que de recourir aux arguments d’autorité, il n’ait pas été procédé aux expertises scientifiques nécessaires afin de répondre aux craintes qui ont pu être exprimées.

    En attendant que ces expertises aient lieu et que la Cnil ait rempli sa mission, la LDH demande un moratoire sur le déploiement actuel.

    TÉLÉCHARGEZ LE COMMUNIQUÉ

    Illustration aucun Copyright Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « L’Arabie Saoudite, qui pratique la peine de mort, est le 1er client des ventes d’armes en FranceUN GOUVERNEMENT DROGUÉ À L’ÉTAT D’URGENCE »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,