• La Turquie et l'Arabie saoudite ont déjà un pied en Syrie, pure provocation

    Réservoir, Guerre, Armure, Lourds, Véhicule, Machine

    CategorieLa Turquie et l'Arabie saoudite ont déjà un pied en Syrie, pure provocation.  Alors que la Turquie et l'Arabie saoudite se disent prêtes à déployer leurs troupes sur le sol syrien, une invasion indirecte a déjà eu lieu depuis longtemps, estime le politologue Yuri Pochta dans un entretien accordé à Sputnik.

    L'Armée arabe syrienne, appuyée par les avions russes et par les forces du mouvement chiite libanais Hezbollah, est parvenue ces derniers mois à inverser le cours de la guerre et à passer elle-même à l'offensive. Cette année, les forces gouvernementales syriennes ont enregistré de grandes victoires dans la province de Lattaquié mais pas que, alors que les combattants de Daech ont battu en retraite dans plusieurs régions. Et la Turquie avec l'Arabie saoudite ont épaulé ces derniers.

    A l'heure qu'il est, Ankara et Riyad ont apparemment "décidé de sauver la situation en lançant une opération terrestre directe en Syrie et de renverser le président Bachar el-Assad", fait remarquer M. Pochta.

    La preuve est apparue cette semaine. Jeudi, le ministère russe de la Défense a pointé les signes indiquant que les forces armées turques se préparaient, activement mais clandestinement, à une opération militaire en Syrie. Ce même jour, l'Arabie saoudite a exprimé son intention d'envoyer ses troupes en Syrie sous prétexte de lutter contre Daech.

    Pour autant, si les deux pays se décident à déployer leurs forces militaires sur le territoire syrien, ils ne feront que compliquer davantage la situation sur ce théâtre déjà submergé d'actions militaires, met en garde l'interlocuteur de Sputnik.

    De nombreux experts ont déjà pointé le fait que la résolution du conflit syrien se révèle un processus long et dur en raison du grand nombre des parties prenantes.

    Mais la Turquie, l'Arabie saoudite, contre qui elles vont lutter?, s'interroge l'analyste.

    "Cette initiative ne tournera-t-elle pas en une vraie guerre où seront engagées l'Arabie saoudite, la Turquie et la Syrie? Et ensuite, il y a la Russie… Et la Turquie est un membre de l'Otan. La situation est également aggravée par des centaines de groupes rebelles impliqués. La Syrie est en passe de devenir une +zone grise+. Les acteurs locaux, régionaux et mondiaux poursuivent tous leurs propres buts. La majorité d'entre eux rêvent de détruire la société et l'Etat syriens. C'est tragique", résume M. Pochta.

    La déclaration des Emirats arabes unis sur l'opération en Syrie, pure provocation. La déclaration du ministre émirati des Affaires étrangères sur le déploiement éventuel de troupes terrestres en Syrie n'est qu'une provocation politique ayant pour but d'exercer une pression sur les participants aux négociations sur la Syrie à Genève, a déclaré à Sputnik le représentant du parti national syrien Tarek Ahmed.

    D'après lui, la Turquie et les pays du Golfe sont déterminés à faire échouer les négociations sur le règlement du conflit syrien, mais il ne croit pourtant pas que les Emirats arabes unis comptent vraiment envoyer leurs troupes terrestres sur le sol syrien.

    Le ministre émirati des Affaires étrangères Anwar Gargash a annoncé dimanche que son pays était prêt à déployer son armée de terre en Syrie au sein des forces armées de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, afin de combattre le groupe terroriste Daech.

    "Je ne crois pas qu'ils envisagent d'envoyer leurs forces terrestres en Syrie" a riposté l'interlocuteur de Sputnik. "Cette annonce faite, les pays du Golfe espèrent exercer coûte que coûte une pression sur les négociateurs à Genève".

    Alors que l'opposition créée par Riyad perd petit à petit de l'influence sur le dossier syrien et face aux succès de Damas dans la lutte contre l'Etat islamique, les pays du Golfe souhaitent apparemment faire échouer les négociations de paix qui ont lieu actuellement à Genève sous l'égide des Nations unies et qui vont provisoirement durer six mois.

    Plus tôt dans la semaine, l'Arabie saoudite et Bahreïn avaient également indiqué leur disposition à lancer une opération au sol en Syrie contre le groupe terroriste Daech, si cette opération était décidée par la coalition dirigée par les Etats-Unis.

    Illustration CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Jean-Luc Mélenchon mediapart: «La primaire est une machine à enterrer les questions de fond»La route de la Chine au Moyen-Orient »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,