• Le MANPAD utilisé par le PKK contre l’hélicoptère turc pourrait provenir de Turquie, via les «rebelles» de Syrie

    Le MANPAD utilisé par le PKK contre l’hélicoptère turc pourrait provenir de Turquie, via les «rebelles» de Syrie

    CategoriesLe MANPAD utilisé par le PKK contre l’hélicoptère turc pourrait provenir de Turquie, via les «rebelles» de Syrie.  Un hélicoptère turc a été descendu par le PKK kurde à l’aide d’un système de défense aérienne portatif moderne. Il s’agit peut-être d’un système précédemment livré aux rebelles de Syrie par la Turquie. 31 juillet 2012 – Reuters. Les rebelles syriens se sont procuré des missiles sol-air: reportage

    Les rebelles qui se battent pour renverser le président syrien Bachar al-Assad ont, pour la première fois, acquis quelques missiles sol-air, selon un rapport qu’un responsable occidental n’a pas contesté.

    NBC News a annoncé mardi soir que l’armée syrienne libre rebelle avait obtenu près de deux douzaines de ces armes, qui lui ont été livrées par l’intermédiaire de la Turquie voisine, dont le gouvernement islamiste modéré exige le départ d’Assad avec de plus en plus de véhémence.

    […]

    On ne sait pas exactement quel genre de MANPADS ont été livrés aux rebelles syriens, etNBC News n’a pas fourni de détails. Ces armes peuvent être très rustiques ou très sophistiquées.

    Quelle sorte de missiles anti-aériens les rebelles s’étaient procurés est devenu évident en novembre 2012, lorsque les rebelles ont posté des photos d’eux-mêmes avec ces armes:

    Dans les photographies récemment mises en ligne, on voit deux combattants tenant des versions modernes de missiles antiaériens portables à guidage thermique.

    […]

    Il faudra étudier attentivement les suites de ce qui apparaît comme l’acquisition de systèmes complets SA-16 et SA-24. Si ces armes servent à abattre des avions militaires syriens, alors les partisans du soulèvement auront des raisons de se féliciter, et les pilotes militaires syriens auront de nouveaux motifs d’inquiétude lors de leurs prochaines sorties. Mais si elles sont vendues – et d’après ce qu’on dit, les armes de ce genre atteignent souvent des montants en dollars de 4 ou 5 chiffres sur le marché noir – et ciblent des avions commerciaux, l’impact négatif de la guerre en Syrie sur la sécurité de la région augmentera énormément.

    D’après ce qu’on sait des pertes de l’armée de l’air syrienne, il semble qu’au moins une partie des systèmes offerts en 2012 aux rebelles n’aient probablement jamais été utilisés. Ils peuvent en effet avoir été vendus.

    Et ils viennent peut-être de réapparaître.

    Selon AP, hier : Turquie : 8 soldats morts dans un clash avec le PKK, accident d’hélicoptère

    D’après un communiqué de l’armée, il y a eu des clashs, vendredi matin, avec les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan interdit, ou PKK, près de la ville de Cukurca, dans la province de Hakkari, tuant six soldats. Huit autres soldats ont été blessés.

    Un hélicoptère militaire envoyé dans la région pour soutenir les soldats s’est écrasé un peu plus tard, tuant ses deux pilotes, a indiqué l’armée, ajoutant que l’accident était dû à une défaillance technique.

    Le PKK a publié aujourd’hui une vidéo (autre source) qui montre qu’en fait de défaillance technique, il s’agissait en réalité de la section du rotor de queue de l’hélicoptère d’attaque AH-1W SUPER COBRA turc due à un missile tiré par un MANPAD SA-18.

    La Russie coopère peut-être avec certains éléments kurdes de Syrie, mais il est extrêmement douteux qu’elle fasse assez confiance à un quelconque groupe kurde pour lui fournir des systèmes MANPAD modernes juste pour énerver la Turquie. Ces systèmes viennent peut-être de l’ancienne livraison turque aux rebelles de Syrie dont une partie aurait été perdue ou vendue au plus offrant.

    Plus ça change, plus c’est la même chose.

    Indépendamment de l’endroit d’où vient le système en question, la frappe sur l’hélicoptère turc mettra probablement fin à la question de la fourniture de systèmes anti-aériens aux rebelles de Syrie. Le champ de bataille, là-bas, est trop confus pour qu’on puisse être sûr que les systèmes anti-aériens livrés aillent vraiment là où ils sont censés aller, et non pas dans le postérieur de leur fournisseur.

    La Turquie ne pourra probablement plus utiliser autant ses hélicoptères d’attaque contre ses propres citoyens de l’est de la Turquie. Même si certaines contre-mesures peuvent venir à bout des plus anciens systèmes MANPAD, aucune n’est sûre à 100 %. Ils sont difficiles à vaincre, en particulier dans l’est montagneux de la Turquie. Tous les moyens aériens turcs seront désormais vulnérables, à moins qu’ils ne volent très haut. 

    par Moon of Alabama

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    Source Moon of Alabama

    Traduction: Dominique Muselet

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « La Chine comble le fossé en sciences et technologiesUkraine, un allié de Porochenko sans expérience juridique nommé procureur général. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,