• Le ministre russe de la défense : "Le compte à rebours de la troisième guerre mondiale a commencé"

    CategorieLe ministre russe de la défense : "Le compte à rebours de la troisième guerre mondiale a commencé". Un sinistre et sombre «bulletin d'action urgente" délivré par le ministère russe de la Défense (MoD) cette dernière heure (09:00 Moscou locale / GMT + 3) met en garde tous les commandants militaires de la Fédération de Russie que le "compte à rebours pour la troisième guerre mondiale a commencé" et les hostilités sont attendues sans autre avertissement, et que toutes les unités sont en pleine préparation pour contrer toute attaque relate Hannibal GENSERIC du portail Numidia-Liberum.

    Selon le ministre de la Défense et le général d’Armée, Sergei Shoigu, le régime Obama a créé une résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies , qui sera mise en avant par le gouvernement français, exigeant que les forces militaires russes et syriennes cessent leurs attaques contre terroristes islamistes soutenus par l’Occident, et terrés dans Alep. Naturellement, le président Poutine a ordonné un veto immédiat contre cette résolution scélérate.

    le général Choïgou affirme que le régime Obama a "mise en scène" cette résolution de l'ONU afin de provoquer ce veto russe. L’Occident aura alors ce qu'il a secrètement désiré : un contexte de propagande pour attaquer immédiatement les forces militaires russes et syriens dans le but soi-disant de libérer "le peuple d'Alep du bombardement", mais qui, en réalité, pour libérer  les terroristes islamistes que l'Occident soutient.

    le général Choïgou a dit aussi, dans ce bulletin, il y a quelques heures aussi, que le secrétaire d'État américain John Kerry a,  étonnamment , appelé à une enquête pour crimes de guerre pour la Russie et la Syrie, pour leurs attaques contre les terroristes islamistes, et encore plus dangereusement, le président néoconservateur du financé par la National Endowment for Democracy (NED, qui est financé par le contribuable américain), Carl Gershman, a appelé à l'expulsion par la force du président Poutine- qui est un leader démocratiquement élu  et ayant le soutien de plus de 82% du peuple russe. Le NED croit pouvoir faire en Russie ce qu’il a fait dans les malheureux pays arabes lors du sinistre « printemps arabe » durant lequel les présidents démocratiquement élus ont été chassés ou tués pour les remplacer par des pantins islamistes qui ont ruiné leur pays.

    Comme le NED a essentiellement repris le rôle de la CIA afin « d'influencer » les résultats électoraux et pour déstabiliser  les gouvernements des pays qui intéressent les Américains, et comme les médias de la propagande américaine continuent à  ne pas dire à leur peuple les véritables crimes de guerre commis par les États-Unis et l'Arabie saoudite au Yémen, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova a, cette semaine, remis ces traditionnels propagandistes des médias occidentaux à  leur place, en déclarant qu'ils comptent sur l'ignorance pour créer une vision du monde qui se compose d'une série d'événements aléatoires et déconnectés, hors  du contexte. Elle a rajouté : que "la stupidité américaine est pire que le terrorisme". Vidéo

    Ce bulletin indique en outre que le ministère de la Défense a dit aux Américains ce à quoi ils doivent s’attendre une fois la guerre commence. En effet, le porte-parole du ministère général Igor Konashenkov les a averti sans ambages que tout effort de la puissance aérienne américaine pour changer "les faits sur le terrain" en Syrie sera contré par le feu en direct. Il sera atteint par des contre-attaques féroces avec des armes dont les aux États-Unis ne connaissent même pas la capacité, et que même les avions de guerre les plus furtifs de l'armée américaine seront détruits.

    Vidéo

    Avec le régime Obama cette semaine faisant la promotion folle de leurs derniers essais de  bombes atomiques, et l'hystérie russophobe tambourinée par les médias de la propagande atteignant de nouveaux sommets, ce bulletin conclut sombrement, les «avenues pour la paix" sont presque toutes fermées maintenant, ne laissant que la "voie de la guerre» ouverte, mais seulement pour une courte période, car rien ne survivra à une guerre nucléaire générale.

    Les États-Unis utilisent le terrorisme pour renverser les gouvernements

    Les États-Unis utilisent des groupes terroristes pour mener un changement de régime, selon Mike Harris, le rédacteur en chef de la revue en ligne Veterans Today.

    L'idée a d'abord été abordée par Wesley Clark, un ancien candidat présidentiel et général à la retraite de l'armée américaine, qui a dit en 2007 que les guerres ont été planifiées pour 7 pays en  5 ans ...

    Il a dit à Press TV:

    «Ils sont en retard, mais ils sont toujours sur la bonne voie" pour évincer plusieurs gouvernements après avoir détruit l'Irak, la Libye et l’Afghanistan et en laissant "tous les lieux qu'ils ont envahi, des épaves», a déclaré Harris samedi.

    "Les États-Unis ont renversé le gouvernement en Ukraine et tentent de renverser le gouvernement en Syrie," a-t-il dit.

    U.S. Using Terrorism To Topple Governments

    Selon l'expert politique, il devient évident pour le monde entier que les États-Unis parrainent les terroristes de Daech.

    "Les États-Unis ont décidé d'utiliser la terreur afin de faire avancer les choses dans le monde entier. Les États-Unis fournissent un soutien matériel aux terroristes et ils sont le parrain du terrorisme d'État ", a-t-il dit. les terroristes. 

    "Ils utilisent al-Nosra et  ISIS (Daech) vraiment comme une armée proxy. Ils l'arment, le nourrissent, l’habillent, ils sont des vêtements et ils leur fournissent l'armement sophistiqué et des munitions ", a-t-il ajouté. 

    assad

    Harris dit que la Russie et l'Iran ont eu assez de aventurisme US dans le monde, en particulier au Moyen-Orient et, par conséquent, ils aident le gouvernement syrien à combattre les terroristes.

    Les deux pays sont "les seuls qui ont vraiment l'épine dorsale de se lever et de dire aux États-Unis "non, nous n’allons pas vous permettre de renverser des gouvernements syrien dûment élu." A-t-il ajouté.

    Le vendredi, la Douma d'État a ratifié un accord avec Damas, permettant aux troupes russes de rester indéfiniment en Syrie. 

    Chef de la diplomatie allemande : la période actuelle est «plus dangereuse» que la Guerre froide

    Le ministre des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier a montré son inquiétude de voir un conflit éclater entre les Etats-Unis et la Russie alors que les tensions entre les deux pays ne cessent de croître selon Russia Today.

    Le numéro un de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier vient d’apporter sa pierre à l’édifice de la crainte concernant une éventuelle guerre russo-américaine. Durant un entretien accordé au quotidien Bild, le plus lu du pays, il a fait part de ses inquiétudes concernant une situation qu'il juge encore plus dangereuse que lors de la Guerre froide.

    «C'est une illusion de croire qu'il s'agit de l'ancienne Guerre froide. Les temps actuels sont différents, plus dangereux», a-t-il analysé. Cité dans le même article, l’ex-diplomate allemand Wolfgang Ischinger, ancien médiateur de l'OSCE pour l'Ukraine, va même plus loin : «Le danger d'une confrontation militaire est considérable.» Selon lui, il «n'a jamais été aussi important depuis des décennies et la confiance entre l'Ouest et l'Est jamais aussi faible».

    Une guerre imminente ?

    Ces déclarations interviennent dans un contexte de tensions croissantes entre les Etats-Unis et la Russie, notamment sur le conflit syrien. Washington a suspendu le 3 octobre la coopération avec Moscou concernant ce théâtre d'opération alors que leurs échanges militaires sur le terrain sont réduits au strict minimum.

    Les avions de la coalition sous commandement américain ont bombardé les positions des forces gouvernementales syriennes le 17 septembre dernier, entraînant la mort de 83 militaires. Si la Maison Blanche maintient qu’il s’agit d’une «erreur», de récentes «fuites» dans la presse occidentale font état de possibles prochaines frappes aériennes contre les forces gouvernementales syriennes.

    Des informations qui ont aussitôt pousser les autorités russes à mettre en garde leurs homologues rappelant que la Syrie avait sur son territoire des systèmes S-300 et S-400 de défense aérienne prêts à l'emploi en cas de nouvelle offensive américaine sur les forces syriennes.

    Lors d’une conférence sur l’avenir de l’armée américaine qui s’est déroulée le 4 octobre, le chef de l’état-major de l’armée américaine Mark Milley, a jugé qu’un conflit russo-américain était «quasiment certain».

    Le géneral Hix a quant à lui précisé que les Etats-Unis avaient été contraints de se préparer à une «violence d'une ampleur que l’armée américaine n’a pas connue depuis la guerre de Corée», au regard des avancées technologiques réalisées par la Russie et par la Chine. Ambiance.

    Illustration aucun Copyright  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « La malbouffe nous rend plus malades que l'alcool et le tabac réunisWikiLeaks démasque Hillary Clinton le 7 octobre Julian Assange a rendu publiques des documents »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,