• "Le sommet UE-Turquie enterrera les valeurs européennes"

    "Le sommet UE-Turquie enterrera les valeurs européennes"

    Categories"Le sommet UE-Turquie enterrera les valeurs européennes". Le sommet extraordinaire UE-Turquie, qui débute lundi 7 mars à Bruxelles, pourrait entraîner une "catastrophe pour toute l'Europe", selon la députée au Bundestag et le membre du comité des Affaires étrangères Sevim Dagdelen.

    "Le 7 mars pourrait entrer dans l'histoire comme un jour catastrophique pour l'Union européenne", a-t-elle déclaré dans un entretien au Deutschlandfunk.

    La députée est persuadée que le sommet signera l'arrêt de mort de toutes les valeurs européennes et que le président turc Recep Tayip Erdogan saisira cette opportunité. "Tous les idéaux européens, la constitution, les droits de l'homme, l'humanité, tout cela sera enterré et servi sur un plateau à M.Erdogan", estime le député au Bundestag.

    Mme Dagdelen pense que le président turc n'est pas le partenaire le plus fiable pour l'Europe parce qu'il s'intéresse plus à la lutte contre les Kurdes qu'au sort des réfugiés. Plus la politique répressive du président turc est forte, plus l'Europe se soumet à lui.

    Claudia Roth, une autre femme politique allemande et membre du parti écologiste de l'Alliance 90/Les Verts, avait auparavant déclaré que l'UE était en position de grave dépendance vis-à-vis du dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan. "Comme l'Europe cherche par tous les moyens à retenir l'afflux de migrants depuis la Turquie, elle ne peut plus exiger qu'Ankara garantisse la primauté du droit. L'UE est victime d'un chantage", a-t-elle indiqué dans une interview accordée au quotidien allemand Die Welt. 

    Le sommet UE-Turquie débute lundi à Bruxelles. Les parties chercheront à trouver une solution à la crise migratoire. Ankara envisage d'obtenir une aide financière de trois milliards d'euros de Bruxelles, ce qui lui permettra de venir en aide aux migrants qui se trouvent sur le territoire turc.

    En novembre, Ankara a conclu un accord avec l'UE, promettant de réduire le flot de réfugiés en échange d'une aide de 3 milliards d'euros pour gérer la crise des migrants. Mais malgré l'hiver, des bateaux de fortune arrivent tous les jours sur les îles grecques.

    Illustration Kancelaria Premiera/flickrCC Ce contenu est librement disponible sous les termes juridiques simples Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Hugo Chavez ou la révolution démocratiqueLes réfugiés : une nouvelle monnaie d’échange entre Kiev et ses chefs ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,