• Les Etats Unis lâchent l’Arabie Saoudite

    Chicago, Usa, Amérique, États Unis, Ville, Gratte Ciels

    CategoriesLes Etats Unis lâchent l’Arabie Saoudite. Le Sénat américain a voté mardi une proposition de loi permettant aux familles des victimes des attentats terroristes du 11 septembre de poursuivre en justice l’Arabie Saoudite, en défiant la Maison Blanche qui s’est opposée à ce processus législatif selon le quotidien l'expression.

    La chambre haute du parlement américain a approuvé mardi la loi malgré la menace du veto brandie par la Maison Blanche qui l’a rejeté par crainte des conséquences dramatiques sur les Etats-Unis et les citoyens américains vivant à l’étranger. La loi soutenue par deux sénateurs, John Cornyn, un élu républicain du Texas, et Chuck Schumer, élu démocrate de l’état de New York, a déclenché l’ire de l’Arabie Saoudite qui se voyait implicitement visée.

    L’accusation rejetée par Riyad a enclenché un débat aux Etats-Unis sur la nécessité de déclasser le rapport de la commission d’enquête américaine sur les attentats du 11 septembre. La réaction de l’Arabie Saoudite ne s’est pas fait attendre. En mars dernier elle a menacé de vendre quelque 750 milliards de dollars en bons du Trésor américain si le Congrès américain venait à adopter cette loi qui va permettre aux familles des victimes de poursuivre en justice les Etats étrangers en cas d’attaques terroristes sur le sol américain. La législation américaine en vigueur donne une immunité juridique aux Etats étrangers à l’intérieur du système judiciaire américain.

    Le 17 mai, M.Earnest a de nouveau affirmé que le projet de loi "changerait les normes internationales bien établies et rendrait les Etats-Unis plus vulnérables devant les tribunaux étrangers" selon Sputnik News. Il a ajouté que "l'administration se prononçait contre ce projet de loi et était en train d'entamer des discussions à cet égard". D'après lui, il est difficile d'imaginer que le président américain Barack Obama signe le document.

    Auparavant, l'Arabie saoudite, l'un des 10 principaux créanciers des USA, avait menacé de vendre la dette des Etats-Unis et d'autres actifs américains pour 750 milliards de dollars si la Maison Blanche adoptait une loi permettant de traduire les autorités saoudiennes en justice pour leur éventuelle implication dans les attaques du 11 septembre 2001.

    Les attentats du 11 septembre contre le World Trade Center à New York, qui ont fait environ 3.000 morts, ont été revendiqués par l'organisation djihadiste sunnite Al-Qaïda, fondée par Oussama ben Laden.

    Fils d'une riche famille saoudienne, Oussama ben Laden avait été déchu de sa nationalité en 1994. Il a été tué le 2 mai 2011 par des forces spéciales américaines dans sa résidence d'Abbottabad, au Pakistan.

    Le Trésor américain a publié pour la première fois le total des treasuries détenus par l’Arabie Saoudite. A 117 milliards de dollars, les encours de Riyad sont inférieur aux estimations du marché rapporte les échos.

    C'est un secret gardé depuis près de quarante-deux ans qui vient d'être levé. Le Trésor américain a publié lundi, comme tous les mois, les chiffres de la dette publique américaine détenue à l'étranger... y compris par l'Arabie saoudite. Jusqu'à présent, en effet, une quinzaine de pays de l'Opep, dont le Koweit ou le Nigeria, apparaissaient dans les statistiques comme une seule catégorie. Les encours saoudiens ne pouvaient donc pas être connus avec précision. Le pays pouvait également acquérir des titres sans passer par la procédure d'adjudication classique. Ce traitement de faveur avait été négocié entre Riyad et Washington lors du choc pétrolier de 1974. Les Etats-Unis étaient en effet prêts à se montrer conciliants avec cet allié qui leur apportait en échange de précieux pétrodollars.

    De son côté, Riyad a longtemps profité de cette ambiguïté, laissant volontiers les estimations s'échauffer sur la taille réelle de ses encours. Leur importance supposée permettait en effet au royaume saoudien d'exercer une certaine pression sur le marché, en menaçant de céder massivement ses titres. Une crainte d'autant plus d'actualité qu'avec la baisse des prix du pétrole, l'Arabie saoudite a dû puiser dans ses réserves de change pour combler son déficit.

    Les marchés ont appris lundi que les encours de Treasuries au 31 mars 2016 s'élevaient à 116,8 milliards de dollars. Une information communiquée après que Bloomberg a fait jouer le « Freedom of Information Act » , une loi américaine qui oblige l'administration à transmettre des documents lorsqu'on lui demande. Le poids des encours saoudiens sur le marché des emprunts d'Etat américains semble avoir été largement surestimé. En avril dernier, le « New York Time » s évaluait par exemple à 750 milliards de dollars les actifs que pourrait céder Riyad si le pays était déclaré responsable devant les tribunaux des attentats du 11 -Septembre.

    Avec moins de 117 milliards de dollars, le royaume saoudien se retrouve en treizième position, très loin derrière les deux principaux créanciers de Washington, la Chine (1.245 milliards de dollars) et le Japon (1.137 milliards). Certes, ces encours sont tout de même significatifs, et restent largement au-dessus de ceux de la Russie, de l'Allemagne ou du Canada. Mais une mise en vente massive n'aurait pas forcément d'impact sur un marché de la dette américaine de 13.400 milliards de dollars. Surtout au cours de l'année écoulée, Riyad a plutôt eu tendance à renforcer sa position, jusqu'à un pic de 123,6 milliards de dollars en janvier. Et elle détient toujours plus de Treasuries qu'en novembre 2015. Une façon peut être de profiter de la hausse de la valeur des emprunts d'Etat américains provoquée... par la chute des prix du pétrole.

    Les attentats du 11 septembre 2001 ont eu lieu sur quatre sites du nord-est des Etats-Unis, dont les tours jumelles du World Trade Center à Manhattan. Ils auraient été menés par 19 terroristes, qui ont détourné quatre avions de ligne.

    En totalité, 2977 personnes sont décédées, dont 2606 au World Trade Center. En outre, plus de 2600 personnes ont été blessées.

    Illustration CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Golan: Poutine dit non à NetanyahuLes «interdits de manifester» emportent une victoire »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,