• Paris : un hôtel de luxe payera 57 000 euros à une femme de chambre agressée par un Qatarien

    Paris : un hôtel de luxe payera 57 000 euros à une femme de chambre agressée par un Qatarien

    CategoriesParis : un hôtel de luxe payera 57 000 euros à une femme de chambre agressée par un Qatarien. Six ans après le début de l’enquête, le conseil des prud'hommes de Paris a condamné l’administration de l'hôtel Park Hyatt Paris-Vendôme à indemniser une jeune femme de chambre qui avait été agressée sexuellement par l’un de ses clients.

    L’hôtel parisien Park Hyatt Paris-Vendôme a été jugé co-responsable de l’agression sexuelle subie dans ses locaux par l'un de ses femmes de chambre de nationalité guinéenne. La direction de l'établissement a été condamnée à lui verser la somme de 57 000 euros de dommages et intérêts six ans après les fait. Mais l'administration du palace n’est pas d’accord.

    Le groupe Hyatt a annoncé son intention de faire appel de cette décision pour «rétablir la vérité», estimant que le tribunal s'était «fait instrumentaliser».

    «Ce jugement est à l'opposé des valeurs et de la pratique que défend Hyatt depuis toujours en matière de relations humaines au sein de ses hôtels», a réagi Michel Jauslin, vice-président régional des opérations pour la France, directeur général du Paris-Vendôme au moment des faits.

    L’enquête a commencé il y a six ans. Le 27 juillet 2010, une jeune femme de chambre âgée de 27 ans, avait été victime d'attouchements sexuels de la part d'un client, membre de l'entourage du prince Al-Thani du QatarL'employée avait immédiatement averti sa hiérarchie, mais personne n'avait prévenu la police. Le lendemain, elle avait déposé une plainte au commissariat mais l'agresseur était rentré au Qatar.

    En raison du stress dont elle avait souffert, la femme de chambre avait pris plusieurs jours de repos. L’administration de l’hôtel lui a ensuite demandé de changer de lieu de travail. Etant donné qu’elle n'était pas d'accord, elle a été retirée de la planification de l'hôtel en septembre 2010, avant d'être licenciée en janvier 2011 pour «refus de mutation».

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Envoyé Spécial sur l'affaire Bygmalion : l'équipe de Sarkozy aurait fait pression sur France 2Face au privé, l’État pigeon consentant »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,