• Placé, Cosse... : les ministres cumulards du gouvernement

    Placé, Cosse... : les ministres cumulards du gouvernement

    CategoriesPlacé, Cosse... : les ministres cumulards du gouvernement. Moi au président il n'y aura pas de cumul... Si Laurent Fabius a finalement renoncé à cumuler la présidence du Conseil constitutionnel et celle de la COP21, d'autres encore au gouvernement n'ont pas eu ce réflexe.

    Jean-Yves Le Drian 

    Depuis leur entrée dans le nouveau gouvernement de Manuel Valls jeudi dernier, certains ministres et secrétaires d'Etat sont en position de cumul. Une situation autorisée (car le poste de ministre est un titre et non un mandat) mais qui fait mauvais genre.

    Le premier concerné - et pas des moindres - Jean-Yves Le Drian, confirmé au poste de ministre de la Défense alors qu'il avait été élu président du conseil régional de Bretagne. "Dans le contexte actuel, François Hollande n’a pas jugé opportun de changer de ministre de la Défense. Je suis un bon soldat, et donc je reste ministre de la Défense. C'est quelque chose qui se décide entre deux personnes", a expliqué Jean-Yves Le Drian en Bretagne, selon des propos raportés par Ouest France.

    Emmanuelle Cosse 

    Nommée ministre du Logement, Emmanuelle Cosse a affirmé au lendemain de son entrée au gouvernement qu'elle resterait tout de même conseiller régional d'Ile-de-France, abandonnant toutefois la présidence d'EELV de manière générale et au sein dudit conseil. 

    Jean-Vincent Placé 

    Nommé secrétaire d'Etat en charge de la Réforme de l'Etat, Jean-Vincent Placé a fait savoir qu'il garderait lui aussi son poste de conseiller régional d'ile-de-France. "Je n’ai pas eu une once d’hésitation. Je suis contre le mandat unique. Il est important de conserver un mandat local", a-t-il confié à son arrivée au gouvernement, selon Métronews. En revanche, Jean-Vincent Placé devra renoncer à son poste de sénateur de l'Essonne.

    Mathias Fekl

    Confirmé à son poste de secrétaire d'Etat en charge du Commerce extérieur, Mathias Fekl a été réélu conseiller régional en décembre 2015 dans la nouvelle région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Il figurait en première place de la liste socialiste du Lot-et-Garonne.

    Illustration CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Pour la Turquie, les Kurdes ont « franchi les limites » en SyriePoutine, Obama, Merkel... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,