• Pompage et dumping

    Oil Pump Jack

    CategoriePompage et dumping. Les Saoudiens ont tué l’industrie du pétrole de schiste US et la rachètent pour des clopinettes. Le Royaume saoudien a vu les compagnies pétrolières américaines investir dans la recherche et le développement autour des champs de pétrole et de la fracturation hydraulique, puis a fait effondrer le marché afin de récupérer les ressources naturelles et la technologie US pour pas cher.

    En 2015, le monde a vu naître une récession économique mondiale, avec une forte baisse de la croissance économique chinoise en raison d’une explosion de leur marché boursier, alimenté par des excès spéculatifs.

    Alors que l’économie chinoise vacille, l’agitation gagne une grande partie du monde, y compris dans une guerre déchirant le Moyen-Orient et frappant les côtes européennes, sur lesquelles les réfugiés se jettent en masse. Même l’économie américaine, d’abord alimentée par une renaissance de la production de pétrole de schiste, n’a pas été épargnée par ses effets.

    Avec une demande mondiale de pétrole en baisse constante, conduisant à une baisse plus marquée des prix mondiaux du pétrole, le gouvernement saoudien a pris la curieuse décision d’augmenter sa production de pétrole au milieu d’une déroute des prix, ce qui a aggravé une situation économique déjà désastreuse.

    L’Arabie saoudite a intentionnellement fait s’effondrer le marché

    Les analystes pensaient initialement que les Saoudiens baisseraient leur production de pétrole, en notant que les prix mondiaux avaient chuté à 27 $ le baril en février 2016, alors que le budget saoudien est basé sur 66,70 $ par baril.

    Ce qui a été considéré comme un plan à court terme du Royaume pour maintenir sa part de pétrole sur le marché, se révèle maintenant être un simple système de manipulation du marché avec du pompage et du dumping, mais avec sans doute les plus grandes répercussions financières de mémoire récente.

    Les Saoudiens ont freiné leur production au cours des années de boom, ce qui a facilité une flambée des prix du marché à 145 $ par baril, incitant les investisseurs US à assumer le risque de faire progresser la technologie de fracturation à domicile. Une fois que les champs ont été fracturés et que la méthodologie était développée, le Royaume a sifflé la fin de la récréation.

    Aujourd’hui, l’industrie du schiste américain est très surexposée à une lourde dette, avec des prix bien inférieurs à ses niveaux de rentabilité. Plus de 130 sociétés pétrolières et gazières américaines ont fait faillite depuis 2015 et les initiés de l’industrie croient que le pire est encore à venir.

    Les investisseurs saoudiens ont maintenant fait mouvement pour piéger les meilleures propriétés pétrolières américaines dans le schiste, en achetant une machinerie de fracturation de pointe à 10 % de sa valeur, sans supporter aucun des risques. De cette façon, les investisseurs et les contribuables américains ont subventionné le rachat par l’Arabie saoudite des gisements de pétrole américains et de l’innovation attenante.

    Jeudi, Loud & Clear sur Radio Sputnik recevait Brian Becker pour discuter avec l’analyste en énergie Marin Katusa, de la guerre que l’Arabie saoudite mène contre l’industrie du pétrole de schiste américain, alors que les rangs des entreprises pétrolières américaines en faillite gonflent.

    Qu’est-ce qui a causé le crash du marché du pétrole?

    C’est un problème d’offre et de demande», a déclaré Katusa. Avec l’innovation et les technologies de fracturation en Amérique du Nord, aux États-Unis et au Canada, le coût de la production de pétrole non conventionnel a chuté au point que les États-Unis exportent [plutôt importent, NdT] moins de pétrole de l’étranger. Sur les marchés émergents, il y eu un surplus d’approvisionnement qui aurait normalement dû aller aux États-Unis, mais qui s’est redirigé vers les marchés émergents.

    Les Saoudiens ne voulaient pas devenir un producteur amortissant les à-coups du marché, pour soutenir les autres membres de l’OPEP et les producteurs de pétrole de schiste en Amérique du Nord, alors ils sont allés à la chasse aux parts de marché, a poursuivi Katusa.Simultanément, l’Iran est revenu sur le marché parce que les sanctions ont été levées.

    Dans le même temps, les compagnies pétrolières et gazières russes ont maintenu des niveaux de pompage élevés en raison de la baisse du rouble, de sorte que la production de pétrole restait rentable.

    Vous devez vous concentrer sur les devises étrangères, parce que la monnaie russe a vu sa valeur réduite de moitié à tel point que même si le pétrole a chuté à 40 $ par baril, pour les compagnies pétrolières russes, il était au même niveau en rouble qu’il y a trois ans à 80 $, de sorte que leur infrastructure est restée en place et que les Russes se battent aussi maintenant pour des parts de marché.

    Katusa a suggéré qu’avec une production mondiale de pétrole qui a flambé, au milieu du spectre d’une économie mondiale chancelante, le résultat a été une dislocation majeure de l’offre et de la demande, avec le marché passant rapidement du manque d’approvisionnement à une surabondance massive.

    Les Saoudiens ont-ils comploté pour détruire l’industrie pétrolière de schiste en plein essor des États-Unis?

    Que ce soit intentionnel ou non, la réalité est que l’industrie du schiste américain a été touchée« , a commenté Katusa. Avec de l’argent pas cher inondant le marché après que la Réserve fédérale a poussé les QE, les investisseurs américains ont commencé à courir pour trouver du rendement, et beaucoup d’argent a volé vers des actifs risqués et le développement de la technologie de la fracturation hydraulique, mais maintenant il y a cette grande menace d’implosion de la dette dans le secteur pétrolier.

    L’analyste de l’énergie a expliqué que, contrairement à la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite et la Russie, où les industries pétrolières nationales sont étayées par le gouvernement pendant les périodes économiques difficiles, les entreprises américaines et canadiennes font faillite, laissant les travailleurs sans emploi et des ressources nationales disponibles pour être capturées par des investisseurs étrangers.

    Que va-t-il se passer, après que les compagnies pétrolières US autour du schiste ont fait faillite?

    Il y a un ordre pour le paiement de la dette, les détenteurs d’obligations sont toujours payés avant les actionnaires en actions, de sorte que les mamans et les papas, les médecins et les enseignants, et ceux ayant dépensé de l’argent pour soutenir cette industrie ne recevront rien, mais les banques ne vont pas perdre d’argent, a déclaré Katusa.

    Je vais vous raconter une histoire que la plupart des initiés connaissent déjà, a déclaré Katusa. La plupart de l’argent ayant été récolté aux États-Unis et au Canada par des sociétés de private equity comme Riverstone, provient du Moyen-Orient et principalement d’Arabie, qui est maintenant en train d’acheter tous ces actifs. C’est brillant de la part des Saoudiens, du point de vue stratégique, car c’est la recherche et l’investissement qui ont créé ces technologies, et maintenant ils sont sur le marché pour être vendus à 10 % de leur prix.

    C’est quelque chose dont personne ne parle dans les médias, mais pour moi c’est une histoire qui va faire date, parce que l’argent vient du Moyen-Orient et on peut les admirer, ce sont des gens très intelligents, a déclaré Katusa.

    L’expert pétrolier et gazier a expliqué que le nouveau prince héritier saoudien non seulement mène la charge pour acheter les gisements et de la technologie autour de l’énergie aux États-Unis, mais il prend tout l’argent que le royaume s’est fait sur ce gambit, et l’investit dans les industries, y compris celles des énergies renouvelables et dans d’autres parties du cycle de production, notamment l’industrie du raffinage.

    En revanche, ce qui se passe aux États-Unis est exactement le contraire de ce que les Américains faisaient il y a 40 ans, a conclu Katusa. Aujourd’hui, les étrangers achètent des actifs et des gisements aux États-Unis et au Canada, là où auparavant c’étaient les Américains qui possédaient les ressources naturelles des autres pays, de sorte que l’on assiste à un virage à 180° de l’histoire.

    Illustration aucun Copyright Sans langue de bois

    Source Sputnik News

    Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Le capital financier international et les grèves en FrancePoutine est poussé à abandonner son approche conciliante envers l’Occident et à se préparer à la guerre »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,