• Primaire : Fillon et Mariton saisissent la Haute Autorité sur le cas Sarkozy

    Primaire : Fillon et Mariton saisissent la Haute Autorité sur le cas Sarkozy

    CategoriesPrimaire : Fillon et Mariton saisissent la Haute Autorité sur le cas Sarkozy. Les députés de Paris et de la Drôme, qui prétendent tous deux à l'investiture des Républicains en vue de la présidentielle, accusent l'ancien chef de l'État d'être en position de président-candidat.

    Les hostilités montent d'un cran. Alors que douze personnalités se sont déjà portées candidates à la primaire des Républicains (LR) en vue de 2017, les intentions de Nicolas Sarkozy ne font plus guère de doute rapporte le Figaro.

    Problème: l'ancien chef de l'État, qui est également le patron de Vaugirard, est accusé par ses concurrents de profiter de sa situation de président pour faire campagne sans s'être déclaré. Les députés de Paris et de la Drôme, François Fillon et Hervé Mariton, ont notamment décidé de monter au créneau.

    Déjà la semaine dernière, le maire de Bordeaux et principal rival de l'ancien président, Alain Juppé, avait dénoncé «un problème moral et éthique». «Ne reprenons pas certaines choses du passé, où l'on confondait un peu les choses entre campagnes électorales et le financement du parti», avait-il sèchement exhorté. Des critiques répétées qui avaient contraint le président du comité d'organisation de la primaire, Thierry Solère, à temporiser et appeler à attendre de connaître la décision de Nicolas Sarkozy.

    Cette double casquette irrite les concurrents de l'ex-chef de l'Etat, qui le pressent de clarifier sa situation selon Libération.

    Un président de parti n’est pas là pour faire simplement des communiqués sur la mort de Mohamed Ali, ce n’est pas la reine d’Angleterre.» Reste à connaître l'avis de la Haute Autorité, qui devrait être rendu d'ici vendredi. Celle-ci ne peut toutefois que formuler des «observations» ou des «recommandations» et non décider de sanctions.

    L’organe se réunira jeudi et possède dès à présent 48h pour se prononcer sur le cas de Nicolas Sarkozy, qui est accusé de profiter des avantages de son statut de président de parti dans la mesure où il est toujours à la tête des Républicains alors qu’il envisagerait de se présenter à la primaire de la droite précise BFMTV.

    Mais la défense de l’intéressé est très simple: la règle officielle l’oblige au plus tard à démissionner de son poste de président le 25 août prochain, une quinzaine de jours avant le dépôt des candidatures officielles auprès de la Haute-Autorité selon Huffington Post.

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « La mobilisation contre la loi travail du PS monte dans toute la FranceLe lanceur d'alerte du «Panama papers» arrêté en Suisse »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,