• Primaires américaines: quel avenir pour Bernie Sanders?

    CategoriePrimaires américaines: quel avenir pour Bernie Sanders? Après l'élimination des républicains Jeb Bush, Ben Carson et Marco Rubio, "ils n'étaient plus que cinq" comme dirait Agatha Christie dans ses Dix petits nègres. Hillary Clinton, Bernie Sanders, Donald Trump, Ted Cruz et John Kasich demeurent seuls en lice pour décrocher l'investiture de leurs partis respectifs. Le scrutin de l'Etat de New York marque traditionnellement une étape cruciale dans le processus des primaires américaines, et ce rendez-vous électoral du 19 avril ne devrait pas faire exception. Si Hillary Clinton conserve une avance confortable, il ne faut pas négliger la percée remarquable de son rival au discours inédit et à la popularité exceptionnelle.

    Du côté républicain, peu de suspense. Après plusieurs victoires éclatantes au sein d'États clefs (Floride, Illinois, Caroline du Nord) et 757 délégués à son actif, Donald Trump part largement favori. Néanmoins, le scrutin de New York risque de renforcer un sentiment d'urgence qui prévaut chez les républicains. Les membres de l'establishment du parti se sont lancés dans une quête frénétique pour trouver une alternative au milliardaire, dont les provocations sexistes, xénophobes et populistes ne sont pas au goût des gouverneurs et donateurs du parti.

    L'utraconservateur Ted Cruz ne convainc pas non plus: surnommé "l'homme le plus détesté du Congrès", il fait l'objet de plaisanteries récurrentes dans la presse américaine tant son impopularité est devenue évidente. Quid de John Kasich ? Le discret gouverneur de l'Ohio n'a remporté à ce jour qu'un seul État, le sien.

    Du côté démocrate en revanche, l'enjeu est de taille: 291 délégués sont à attribuer, le plus gros lot après la Californie. Les sondages penchent en faveur d'Hillary Clinton qui a engrangé, à ce jour, plus de 1700 délégués contre un peu plus de 1100 pour son concurrent. New York est son État d'adoption, puisqu'elle y fut sénatrice de 2001 à 2009. Malgré tout, environ 270.000 personnes étaient présentes au gigantesque meeting de Washington Square de Bernie Sanders la semaine dernière. Originaire de Brooklyn, le sénateur du Vermont a déjà remporté huit États, dont l'Idaho, Washington et récemment le Wyoming. En outre, il gagne ce mois-ci la "course aux fonds": il est parvenu à lever 44 millions de dollars pour le seul mois de mars, contre 29,5 pour Hillary Clinton lire la suite...

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Loi Travail : le Medef menace de suspendre la négociation UnedicL’indépendance kurde : le plan B de Kerry ou le plan A de Poutine ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,