• Primaires américaines : Trump remporte deux Etats, Sanders et Clinton font jeu égal

    Primaires américaines : Trump remporte deux Etats, Sanders et Clinton font jeu égal

    CategoriePrimaires américaines : Trump remporte deux Etats, Sanders et Clinton font jeu égal. Les électeurs américains de quatre Etats étaient appelés à se prononcer, mardi 8 mars, dans le cadre des primaires américaines en vue de la présidentielle de novembre. Chez les républicains, le scrutin est organisé dans le Mississippi, le Michigan, l’Idaho et Hawaii. Chez les démocrates, seuls le Mississippi et le Michigan ont voté.

    Le magnat de l’immobilier, Donald Trump, a remporté facilement le Mississippi, Etat conservateur du Sud, contre le sénateur du Texas Ted Cruz, ainsi que le Michigan, Etat industriel de la région des Grands Lacs, où il était suivi du gouverneur de l’Ohio John Kasich selon le monde. Le sénateur de Floride Marco Rubio arrivait à chaque fois en quatrième place.

    Ces victoires devraient redonner une impulsion à la candidature de M. Trump, alors que de nombreuses personnalités républicaines l’ont désavoué et que des organisations conservatrices financent d’importantes campagnes de publicités télévisées pour ternir sa réputation d’homme d’affaires.

    Le sénateur ultra-conservateur Ted Cruz est, quant à lui, arrivé en tête des suffrages dans l’Idaho.

    A ce jour, Donald Trump s’est imposé dans 14 des 22 consultations réalisées depuis le 1er février et le vote dans l’Iowa. Il a accumulé 384 délégués, contre 300 pour son principal rival, le sénateur du Texas, Ted Cruz. Il leur en faudra 1 237 pour décrocherl’investiture du parti à Cleveland en juillet.

    Impressionnant doublé gagnant pour Donald Trump ce mardi dans le Mississipi et le Michigan. Trump rafle haut la main l'état du sud avec 57% des voix contre 36% pour Ted Cruz selon un sondage de sortie des urnes CNN, Kasich arrivant très loin derrière avec 6% seulement, suivi d'une fin de peloton que se disputent Marco Rubio et l'ex-chirurgien Ben Carson, une position humiliante pour le sénateur de Floride selon le figaro.

    Même victoire très nette dans le Michigan, avec 37,7% contre 26,9% au gouverneur de l'Ohio John Kasich qui remonte comme prévu maintenant qu'on aborde les terres du Midwest, mais pas suffisamment pour constituer une menace pour le milliardaire. Ted Cruz mobilise 21,8% des voix et Marco Rubio seulement 9%.

    Journée dévastatrice pour Marco Rubio

    «Il y a une seule personne qui a bien marché ce soir, c'est Donald Trump», a résumé avec sa «modestie» habituelle l'homme d'affaires dans sa conférence de presse, soulignant qu'il avait été attaqué «de manière vicieuse» par ses 17 adversaires et qu'il n'en restait plus que 4. «J'ai été frappé par la méchanceté des publicités et la méchanceté de Mitt Romney», a-t-il dit, se disant en faveur d'un rassemblement du parti derrière lui, et se posant, comme après le Super mardi, en «unificateur». «Je pense que je pourrais travailler avec Mitt Romney, je pense que je pourrais probablement m'entendre avec lui, et aussi avec Lindsay Graham…Ce qui se passe est très très bon pour le parti, donc nous devrions nous embrasser et personne ne pourrait nous battre», a dit Trump, disant aussi avoir eu une «très bonne conversation» avec le speaker républicain Paul Ryan qui aura une influence importante quand viendra le moment du ralliement, si le milliardaire new-yorkais l'emporte.

    «Donald Trump gagne primaire après primaire, a reconnu l'ancien conseiller de John Mc Cain Steve Schmidt, son chemin le rapproche à chaque fois de la nomination». À l'inverse, «Marco Rubio est en train de saigner à mort», ajoute Schmidt, qui semble penser qu'il devrait quitter la course s'il perd la Floride le 15 mars, la prochaine échéance importante.

    Même écho chez Rachel Maddow de MSNBC: «Marco Rubio a eu une soirée dévastatrice ce soir, il va être très difficile pour lui de se maintenir s'il apparaît que son seul vrai soutien vient de l'intérieur du «beltway» (la ceinture périphérique de Washington, NDLR). Rubio est toujours loin derrière le milliardaire dans les sondages en Floride, malgré une campagne de publicité négative à plusieurs millions de dollars, montée par plusieurs «Super PAC», ou super-comités d'action politique, anti-Trump. 

    Lors de sa conférence de presse, Donald Trump a beaucoup attaqué Ted Cruz, le seul à être capable de menacer sa progression à ce stade, le qualifiant de «menteur». «Tous ces politiciens sont des menteurs et surtout, ils ne vous emmèneront jamais vers la terre promise», a-t-il dit, promettant de «gagner en Floride», dans l'Ohio, puis surtout «de gagner face à Hillary», une candidate avec «beaucoup de défauts» et donc «très facile à battre».

    Interrogé sur la perspective d'une convention négociée, un objectif poursuivi, Trump a appelé le parti à le soutenir et dépenser son énergie contre l'ancienne secrétaire d'Etat. «J'ai une chance que personne n'a, je peux gagner New York et le New Jersey, et le Michigan», a répété l'homme d'affaires. Pendant de longues minutes, Donald Trump a aussi longuement évoqué ses différents business -de ses sources d'eau minérales à ses steaks et ses vignes de Virginie-, présentant des exemplaires de ses produits qu'il avait apportés, un mélange des genres jugé choquant par les journalistes… Lors du point de presse qui a suivi la primaire, Trump s'est défendu de ne pas être conservateur, soulignant qu'il était conservateur pour les militaires, la dette et la frontière. «Je suis pour la liberté de commerce, mais un commerce intelligent», a-t-il noté, soulignant que l'Amérique ne pouvait pas continuer à accepter les termes des traités bilatéraux actuels. Un thème qui l'a clairement aidé dans le Michigan.

    Mme Clinton et M. Sanders se partagent les victoires

    Hillary Clinton s’est imposée face à son rival, Bernie Sanders, dans le Mississippi. Elle a été donnée vainqueure dès la fermeture des bureaux de vote dans cet Etat du sud, où les Noirs représentent un bloc électoral important. Selon un sondage de sortie des urnes réalisé par CNN, ils représentaient 69 % des votants et 89 % d’entre eux ont affirmé avoir voté pour la sénatrice de New-York.

    Dans les autres Etats de la région où elle s’est imposée − Louisiane, Arkansas, Tennessee, Alabama et la Géorgie −, les démocrates afro-américains ont voté à plus de 80 % en sa faveur.g

    Le sénateur du Vermont a, quant à lui, devancé de peu l’ancienne secrétaire d’Etat dans le Michigan, donnant tort aux instituts de sondages qui le donnaient largement derrière cette dernière quelques jours avant la tenue du scrutin.

    Les deux adversaires avaient débattu dimanche soir à Flint, ville symbole de la désindustrialisation depuis la fermeture brutale des usines General Motors au cours d’une première vague de délocalisation, dans les années 1980. Elle est aussi au cœur d’un scandale de contamination de l’eau au plomb qui a éclaté au grand jour ces derniers mois.

    L’ex-First Lady a remporté 13 des 22 consultations démocrates. Elle dispose d’un « trésor » de 1 133 délégués contre 499 pour Bernie Sanders, grâce à l’appui de centaines de « super délégués », des élus et responsables du parti qui auront le droit de vote à la convention de Philadelphie en juillet. Il faut 2 382 délégués emporter l’investiture.

    La prochaine échéance majeure dans le processus de désignation partisane sera le second « super mardi » du 15 mars, quand l’Illinois, la Floride et d’autres grands Etats voteront.

    Illustration /flickr/CC0 Public Domain Pas d’attribution requise Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Les secrets de la NasaLoi travail attention danger : un ordre juridique écrasant les travailleurs ! #loitravailnonmerci »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,