• Qui utilise les réfugiés comme arme pour diviser l’Europe ?

    Qui utilise les réfugiés comme arme pour diviser l’Europe ?

    CategoriesQui utilise les réfugiés comme arme pour diviser l’Europe ? Le 14 février le journal allemand « Frankfurter Allgemeine Zeitung » titrait : « Poutine utilise les réfugiés comme arme ». Le « FAZ » cite ici ce que le sénateur américain John McCain avait dit la semaine précédente lors de la « conférence de Munich sur la sécurité ». Le « FAZ » écrit :

    « Pour le partisan de la ligne dure qu’est John McCain, Poutine n’a qu’un seul but : diviser l’Occident. » Il est révélateur que le multimilliardaire américain George Soros a utilisé presque les mêmes mots que McCain sur son site internet « project-syndicate.org » le 10 février, donc deux jours avant le début de la conférence de Munich sur la sécurité. Soros écrit ce qui suit : « Le but actuel de Poutine, c’est d’accélérer la dissolution de l’UE, et le meilleur moyen pour y parvenir, c’est de l’inonder avec des réfugiés. ».

    Selon Soros, c’est la Russie qui provoque les énormes flux de réfugiés, parce qu’elle effectue sans cesse selon lui des attaques aériennes contre la population civile en Syrie. Evaluons maintenant les accusations de McCain et Soros contre Poutine.

    Premièrement. Les flux massifs de réfugiés ont déjà commencé en 2014, donc bien avant que la Russie n’intervienne dans le conflit syrien avec des bombardements. L’agence des Nations Unies pour les réfugiés indique fin 2014 un nombre de 3,88 millions de Syriens en fuite.

    Deuxièmement. L’escalade militaire au Proche-Orient, qui s’intensifie continuellement, peut être en grande partie attribuée aux activités du gouvernement des Etats-Unis et de ses instigateurs. La mise en place, l’entraînement et le financement du groupe terroriste islamique « EI » par les services secrets américains (la CIA) fait partie de cette escalade. Le gouvernement américain a lui-même avoué que la cible véritable de la « coalition anti-EI » n’est pas le groupe terroriste « EI », mais la Syrie elle-même. Le gouvernement des Etats-Unis a donc plus nui à la Syrie avec ses bombardements pendant des années, qu’elle n’a efficacement combattu le groupe terroriste EI. C’est exactement cela qui a principalement provoqué les vagues de réfugiés syriens.

    Troisièmement. Il est avéré que le spéculateur financier américain George Soros soutient les flux de réfugiés vers l’Europe depuis 2005 déjà. Il met cela en œuvre au travers de son réseau qui englobe ses médias et douze fondations extrêmement riches appelées « fondations pour la démocratisation ». Soros a posé l’exigence que dans un futur proche l’UE accepte un million de demandeurs d’asile par an. « Pro Asyl » est vu comme « la branche allemande des fondations Open Society », à travers lesquelles Soros soutient la migration vers l’Allemagne.

    Quatrièmement. Au reproche du premier ministre hongrois Viktor Orban contre Soros, « d’attiser le feu et de vouloir affaiblir l’Europe à travers la vague de réfugiés », Soros a répondu de la manière suivante : « Le plan d’Orban considère que la protection des frontières des pays est le but et les réfugiés sont les obstacles. Notre plan en revanche considère que la protection des réfugiés est le but et les frontières des pays sont l’obstacle. » Selon le docteur Michael Vogt, journaliste et professeur à l’Université de Leipzig, Soros a pour la première fois « vendu la mèche » avec cette déclaration. De plus, le professeur Vogt a dit dans un exposé : « Pour la première fois il est dit clairement qu’il s’agit de nier, de détruire et de ruiner les frontière des pays (c’est-à-dire les identités nationales), et que cela est le but déclaré d’un plan en six étapes. »

    En résumé nous pouvons dire qu’aussi bien le sénateur américain McCain en tant que représentant du gouvernement américain, que le globaliste Soros veulent faire porter le chapeau au président russe pour ce qu’ils ont précisément eux-mêmes planifié de manière ciblée et mis en pratique sans aucun scrupule, à savoir la dissolution des identités nationales et des frontières ainsi que l’affaiblissement et la déstabilisation totale de l’Europe au moyen des immenses flux de réfugiés. L’Europe aussi doit sombrer dans la destruction et le chaos et appeler au secours un nouvel ordre mondial, comme cela est déjà arrivé au Proche-Orient et au Moyen-Orient, ainsi qu’en Afrique du Nord.

    Mais ce nouvel ordre mondial va conduire les peuples dans la dépendance totale, la misère et l’esclavage.

    Dernier article de SLB, sans langue de bois revient dans quelques jours. Je vous souhaite une bonne continuation.

    par kn

    Illustration Martin Leveneur/flickr/CC Ce contenu est librement disponible sous les termes juridiques simples Sans langue de bois

    Source URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Une TV britannique dit avoir les noms de 22'000 djihadistes de l'EILes premiers mercenaires de DynCorp arrivent au Yémen »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,