• Trump et Clinton s'affrontent dans un débat musclé et tendu

    Trump et Clinton s'affrontent dans un débat musclé et tendu

    CategorieTrump et Clinton s'affrontent dans un débat musclé et tendu. Echanges musclés, ambiance électrique: le premier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump a donné lieu à un affrontement tendu, parfois confus, à six semaines d'une élection présidentielle américaine à l'issue totalement indécise selon le point.

    Dès la première question, centrée sur les inégalités aux Etats-Unis, les deux prétendants à la Maison Blanche au parcours et au style radicalement différents, se sont écharpés.

    "Nous perdons nos bons emplois, ils vont au Mexique, dans beaucoup d'autres pays. Je ferai revenir nos emplois, vous ne pouvez pas le faire", a lancé le candidat républicain, très offensif sur le fond mais un peu plus posé qu'à l'habitude sur la forme.

    "Donald, vous vivez dans un monde à part", a rétorqué avec calme l'ancienne Première dame, ancienne sénatrice et ancienne secrétaire d'Etat, qui aspire à devenir la première présidente des Etats-Unis.

    Ce débat entre une démocrate hyper-expérimentée qui peine à susciter l'enthousiasme, et un républicain néophyte, au caractère imprévisible, ancienne star de télé-réalité, pourrait battre des records d'audience, et des millions d'Américains étaient rivés lundi soir à leur écran de télévision ou d'ordinateur.

    Seuls sur scène, debout derrière un pupitre, face au modérateur, le journaliste Lester Holt, les deux candidats ont vite abandonné le ton conciliant des premiers échanges, même si Hillary Clinton a été plus concrète en déclinant son programme.

    Le candidat républicain Donald Trump durant le débat, le 26 septembre 2016 © Paul J. Richards AFP

    - 'Il cache quelque chose' -

    Interrompant régulièrement sa rivale, le magnat de l'immobilier a mis en cause cette dernière sur l'utilisation de sa messagerie privée lorsqu'elle dirigeait la diplomatie américaine. "C'était plus qu'une erreur (?) ce pays pense que c'est une honte", a-t-il asséné.

    En retour, cette dernière s'est longuement attardée sur le refus obstiné du républicain de publier sa déclaration d'impôts.

    "Il cache quelque chose (...) Peut-être qu'il n'est pas aussi riche qu'il le dit", a lancé la candidate démocrate,rappelant que tous les candidats à la Maison Blanche depuis 40 ans avaient diffusé leurs déclarations d'impôts.

    L'ancienne chef de la diplomatie a aussi accusé son rival d'avoir bâti sa carrière politique sur un "mensonge raciste" mettant en doute la nationalité américaine du président Barack Obama.

    Ce débat organisé à l'université Hofstra près de New York, a d'abord été celui d'une opposition de style.

    "Oui, je me suis préparée pour ce débat et je me suis aussi préparée pour la présidence et je pense que c'est une bonne chance", a lâché la candidate dans un sourire, dans une pique à celui qui assure met inlassablement en avant sa spontanéité et son franc-parler.

    Donald Trump "est un débatteur naturel. Il a des dons et des compétences qui échappent parfois à des politiciens traditionnels", avait commenté avant le débat sa directrice de campagne Kellyanne Conway.

    Mme Clinton, qui a déjà participé à plus de 30 débats politiques depuis 2000 et connaît ses dossiers sur le bout des doigts, s'est préparée minutieusement, y passant encore deux heures lundi. 

    Présents à l'université Hofstra, Bill Clinton et Chelsea, la fille unique du couple Clinton, les quatre enfants adultes de Donald Trump, et son épouse Melania.

    - Sondages serrés -  

    Un sondage Quinnipiac donnait lundi les deux candidats dans la marge d'erreur, 44% pour la démocrate et 43% pour le républicain, si l'on prend en compte les deux autres petits candidats, Gary Johnson (parti libertarien, 8%) et Jill Stein (parti des Verts, 2%).

    L'avance de Mme Clinton est passée de quelque 7 points début août à 1,5 aujourd'hui.

    Dans plusieurs Etats clés, où se jouera l'élection, son avance s'est aussi réduite, notamment en Pennsylvanie, au Colorado et en Virginie. Et M. Trump est en tête dans l'Ohio, selon une moyenne des récents sondages.

    Le scénario d'une course aussi serrée était inimaginable il y a six mois, d'où l'énorme pression sur ce premier débat. 

    Mme Clinton, qui veut gouverner dans la continuité du président Obama, peine à connecter et à convaincre de son honnêteté.

    Donald Trump, qui se présente comme l'homme du changement contre l'establishment, a lui hérissé de nombreux Américains avec ses attaques contre les femmes, les musulmans, les Mexicains, et son comportement volontiers agressif.

    Deux autres débats présidentiels sont prévus les 9 et 19 octobre.

    Ce qu'il faut retenir du 1er débat entre Trump et Clinton

    Pour ce premier des trois débats prévus entre les candidats, Hillary Clinton, en tailleur pantalon rouge, et Donald Trump, costume sombre et cravate bleue, présentent leurs arguments et doivent débattre pendant 90 minutes autour de trois thèmes principaux : le futur de l'Amérique, l'économie et la sécurité.

    "Je ferai revenir nos emplois"

    Hillary Clinton et Donald Trump ont entamé ce premier débat en parlant d'économie. Ce premier thème a été d'emblée l'occasion d'une première passe d'armes, les deux candidats à la Maison Blanche s'accusant de ne pas offrir de solutions cohérentes pour créer des emplois selon Renaud Février du journal le nouvelle Observateur.

    Donald Trump a promis une baisse des impôts pour les petites entreprises de 35 à 15% : "Ce sera la plus importante baisse d'impôt depuis Reagan", a fanfaronné le candidat. "Les entreprises vont croître. Il y aura de nouvelles entreprises."

    Le républicain a également plaidé pour un protectionnisme économique : "Nos emplois quittent le pays", a-t-il dénoncé, pointant du doigt les politiques économiques de la Chine et du Mexique.

    "Ces pays nous volent nos emplois. Nous devons renégocier nos accords commerciaux. La secrétaire d’Etat Clinton est aux affaires depuis 30 ans. Elle aurait pu le faire", a-t-il lancé, accusant implicitement Hillary Clinton d'être la candidate de l'establishment. 

    Hillary Clinton a de son côté plaidé pour une économie "plus juste", en faveur des ménages les plus modestes et allant vers une égalité hommes-femmes. Selon elle, le programme de Donald Trump conduirait a une nouvelle crise : 

    "Donald Trump fait partie de ceux qui ont profité de la crise. On n'a vraiment pas besoin de revenir vers ce genre de politiques. Son programme économique pourrait coûter 3,5 millions d'emplois. Mon programme pourrait permettre de créer 10 millions d'emplois, notamment dans le domaine de l'énergie propre."

    "Je ferai revenir nos emplois, vous ne pouvez pas le faire", a répliqué le candidat républicain, dénonçant les politiques énergétiques "désastreuses" entreprises sous les deux mandats de Barack Obama et plaidant pour une réduction des charges et des normes pour faire revenir les entreprises délocalisées. "Donald, vous vivez dans un monde à part", a rétorqué l'ancienne secrétaire d'Etat. 

    "Il faut une croissance généralisée, pas plus d'avantages pour les nantis."

    "Payer des impôts, ça serait du gaspillage"

    Le modérateur a ensuite interrogé Donald Trump sur sa déclaration de revenus, qu'il a jusqu'à maintenant refusé de diffuser.

    "Je vais montrer ma déclaration de revenus, contre l'avis de mes avocats, dès qu'elle rendra publics les 33.000 emails qu'elle a effacés", a répondu Donald Trump, attaquant frontalement la candidate démocrate sur l'affaire de sa messagerie privée du temps où elle était secrétaire d'Etat.

    Hillary Clinton a répliqué en sous-entendant que le candidat républicain avait sans doute "quelque chose à cacher" sur sa déclaration de revenus :

    "Depuis 40 ans, tous les candidats divulguent leur déclaration d’impôts. Pourquoi ne veut-il pas la diffuser ? Peut-être n’est-il pas aussi riche qu’il le dit ? Peut-être n'est-il pas aussi philanthrope ? Ou peut-être ne veut-il pas que l’on voit qu’il ne paye quasiment pas d’impôts ! C’est sans doute quelque chose d’assez grave. Le peuple américain a le droit de savoir cela !"

    "Je n’ai pas payé d’impôts parce que je suis intelligent. J’ai utilisé les lois du pays", a froidement expliqué Donald Trump, avant de lâcher que "payer des impôts serait du gaspillage", étant donner la manière dont le gouvernement actuel utilise l'argent public.

    "Trump a fait sa carrière politique sur un mensonge raciste"

    La deuxième partie du débat a porté sur le racisme, les division entre les communautés et les brutalités policières. Hillary Clinton a appelé à "rebâtir la confiance", entre la police et la communauté afro-américaine, puis à un meilleur contrôle de certaines armes à feu.

    Donald Trump a lui appelé au "respect de la loi et de l'ordre", soulignant avec insistance avoir reçu le soutien de la NRA, le puissant lobby des armes à feu et de "la plupart des associations de policiers du pays".

    Relançant Donald Trump sur la question du racisme, le modérateur Lester Holt a interrogé le candidat républicain sur le fait qu'il avait longtemps prétendu que Barack Obama n'était pas né aux Etats-Unis.

    "J'ai incité le président à produire un certificat de naissance et je pense que j'ai bien fait", a répondu Donald Trump. "C'est bien pour les Américains et c'est bien pour le président. Mais ce que je veux, moi, c'est combattre Daech et créer des emplois", a-t-il poursuivi, passant, comme il l'a fait plusieurs fois lors du débat, d'un sujet à l'autre sans aucun lien...

    "Ecoutez ce que vous venez d'entendre. Il faut être clair : Donald a commencé sa carrière politique sur le mensonge raciste que notre premier président noir notre premier président noir n'était pas un citoyen américain", a martelé Hillary Clinton. "N'oublions pas que Donald a été poursuivi pour discriminations raciales."

    "Ce procès s'est soldé par un non-lieu", a répondu le républicain.

    Trump et Clinton s’accusent de dissimulations selon le figaro. Donald Trump a attaqué Hillary Clinton sur l'affaire de sa messagerie privée du temps où elle était secrétaire d'Etat, celle-ci rétorquant que le milliardaire républicain n'avait toujours pas rendu publique sa déclaration d'impôts, lundi lors du premier débat pour la présidentielle américaine.

    «Je vais montrer ma déclaration de revenus, contre l'avis de mes avocats, dès qu'elle rendra publics les 33.000 emails qu'elle a effacés», a affirmé Donald Trump. Hillary Clinton a répondu en estimant que l'homme d'affaires avait «quelque chose à cacher» pour ne pas vouloir montrer sa déclaration de revenus, ce que tous les candidats à la présidentielle ont fait ces dernières décennies, sans aucune exception.

    Donald Trump rattrappé par un ancien tweet

    La candidate démocrate Hillary Clinton a accusé son adversaire républicain Donald Trump d’avoir qualifié le phénomène des changements climatiques de mensonge, lundi, lors du premier débat présidentiel selon le portail Canadien TVA Nouvelle.

    «Je n’ai jamais dit ça», a rétorqué Trump immédiatement après l’accusation de Clinton.

    Pourtant, plusieurs tweets du candidat républicain publiés avant son arrivée en politique et retrouvés par des internautes prouvent l’inverse.

    Trump et Clinton s'affrontent dans un débat musclé et tendu

    «Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois afin de rendre notre main-d’œuvre non compétitive», peut-on lire dans un tweet de l’homme d’affaires publié le 6 novembre 2012.

    Même s’il a déjà mentionné que ces propos étaient en fait une «blague», Trump a répété ce tweet à d’autres reprises par la suite, notamment lorsque des températures particulièrement froides ont touché des régions des États-Unis.

     

     

    "Quand elle aura publié ses e-mails, je publierai mes impôts", attaque Donald Trump selon BFMTV

    04h38
      Le débat entre les deux candidats est terminé. 
    04h38
      "Je veux rendre sa grandeur aux Etats-Unis, je ne pense pas qu'Hillary en soit capable", a encore estimé Donald Trump, qui s'est néanmoins dit prêt à accepter l'issue du vote de novembre, tout comme son opposante l'a fait avant lui.  
    04h36

    Trump accuse Clinton de publicités diffamatoires envers lui

    "Elle a dépensé des centaines de millions de dollars en publicité diffamatoires envers moi", a accusé Donald Trump, estimant que ce n'était "pas gentil" et qu'il se retenait de dire "quelque chose de méchant". 

    04h35

    Hillary Clinton dénonce le sexisme de Donald Trump

    "Il s'agit d'un homme qui parle des femmes comme de truies", s'est défendue Hillary Clinton, "de la grossesse comme d'un inconvénient pour l'employeur". 

    04h33

    "Elle n'a pas l'endurance, elle n'a pas le charisme" pour être présidente, selon Trump

    Donald Trump a mis en doute les capacités d'Hillary Clinton à être présidente. "Hillary a des expériences, mais de mauvaises expériences", a-t-il avancé. "Elle n’a pas l’endurance, elle n’a pas le charisme. Pour être président de ce pays il faut énormément d’endurance", a-t-il insisté.

    04h28
      "Un homme qui peut être provoqué par un tweet ne devrait pas avoir les codes nucléaires", pour Hillary Clinton
    04h26

    "Il faut couper la tête du mouvement, mettre Daesh en échec", insiste Hillary Clinton 

    04h16

    Trump: "Daesh a vu le jour dans ce vide créé par Madame la secrétaire d'Etat et Barack Obama"

    "Daesh a vu le jour dans ce vide créé (en Irak) par Madame le secrétaire d'Etat et Barack Obama", lance Donald Trump. Il y a quelques mois, le candidat républicain n'avait pas hésité à décrire Hillary Clinton comme "co-fondatrice de Daesh", et Barack Obama comme "fondateur" du groupe terroriste.

    04h07
        "J'espère que les vérificateurs ne ménagent pas leur peine, Donald Trump a octroyé son soutien à l'intervention en Irak", a rappelé la candidate démocrate. Le candidat républicain avait affirmé le contraire il y a quelques semaines, avant d'être pris en défaut par Politifact, spécialisé dans le fact-checking de politique.  
    04h06

    Dernière thématique: la sécurité

    Les candidats abordent désormais la troisième et dernière thématique du débat, consacrée à la sécurité.

    04h02

    "Je me suis préparée pour ce débat, et pour devenir présidente", déclare Hillary Clinton

    Trump reproche à Clinton d'être restée chez elle pour se préparer à ce débat. "J'ai voyagé partout, vous avez décidé de rester chez vous, je n’ai rien contre cela", a-t-il ironisé. "Oui, je me suis préparée pour ce débat, et pour autre chose, pour devenir présidente", a répondu Hillary Clinton. 

    Les deux candidats se sont en effet préparés de manière très différente avant ce débat. Hillary Clinton a préparé méticuleusement l'affrontement avec son équipe, alors que Donald Trump a visité plusieurs états.  

    04h01

    Pas de fact-checking pendant le débat

    Le modérateur, Lester Holt, a reçu l'ordre de ne pas fact-checker les déclarations des deux candidats lors du débat, note le site Quartz. Les chiffres et les informations avancés de part et d'autre sont en revanche vérifiés par le New York Times en parallèle du débat.  

    03h56

    Hillary Clinton souhaite limiter l'accès aux armes à feu

    La candidate démocrate a insisté sur l'importance de limiter l'accès aux armes à feu pour ceux "qui ne devraient pas y avoir accès", et notamment "interdire à tous ceux accusés de terrorisme d'avoir accès à des armes".

    "Nous avons des hispaniques et des afro-américains qui vivent l’enfer, ils se font abattre dans la rue, a estimé Donald Trump quant à lui. "A Chicago il y a eu des milliers de fusillade depuis le début de l’année, nous devons rétablir l’état de droit", a-t-il lancé, évoquant "4.000 personnes tuées depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama". 

    03h50

    Clinton accuse Trump de racisme

    "Il a entamé sa carrière en étant poursuivi pour discrimination raciale car il refusait de louer des appartements à des afro-américains", a lancé Hillary Clinton. Une affirmation confirmée par Politifact, le site américain spécialisé dans le fact-checking en politique. 

    03h44

    Deuxième thème: la direction à donner au pays

    Les deux candidats s'affrontent désormais sur la deuxième grande thématique: la direction à donner au pays. Cette partie commencer avec l'actualité brûlante des violences raciales qui secouent le pays.  

    03h38

    "Vous avez floué" des "milliers de personnes", accuse Hillary Clinton

    Donald Trump estime qu'"il est temps" que le pays ait à sa tête "quelqu'un qui connaisse l'argent". 

    "Je crois que beaucoup de personnes ont été flouées par vous", accuse Hillary Clinton, qui reproche à Trump de ne pas avoir payé des travaux qu'il avait engagés. "Ces milliers de personnes, vous les avez flouées (...) vous avez fait faillite six fois", poursuit la candidate démocrate. 

    "J'ai construit des actifs immobiliers incroyables", se défend le républicain.

    03h33

    Trump attaque Clinton sur l'affaire des e-mails

    "Quand elle aura publié ses e-mails, je publierai mes impôts", attaque Donald Trump, dans une allusion à l'affaire des e-mails d'Hillary Clinton.

    L'ancienne secrétaire d'Etat reproche quant à elle à Trump de refuser de dévoiler sa déclaration fiscale. "Il n'est peut-être pas aussi riche qu'il le prétend", ironise la candidate. "Je crois qu'il a quelque chose à cacher!". "J'ai commis une erreur en utilisant cette boîte privée", explique-t-elle, "c'était une erreur et j'assume ma responsabilité". 

    03h29

    Clinton veut "investir dans la classe moyenne"

    "Alléger la charge fiscale pour les riches ne fonctionne pas", estime Hillary clinton, qui souhaite "investir dans la classe moyenne" et "tout mettre sur un pied d'égalité", plutôt qu'"avantager les plus nantis". 

     
    03h28
      "Participez au débat en continuant à dire des âneries", lance Hillary Clinton, agacée, à son opposant. 
     
    03h22

    Vif échange autour des traités de libre-échange Tafta et Nafta

    "Nafta (Traité de libre-échange nord-américain, ndlr) est un des pires accords de l'histoire", lance Donald Trump, "maintenant vous voulez avaliser Tafta (Traité de libre-échange transatlantique, ndlr), qui serait quasiment pire que Nafta".

    "Ce n'est pas exact, lui oppose Hillary Clinton, je sais que vous vivez dans votre propre rêve, mais j'ai dit que j'espérais que cet accord serait de qualité, mais je suis parvenue à la conclusion que ce n'était pas un bon accord". 

    03h17

    Hillary Clinton attaque Trump sur son scepticisme face au changement climatique

    L'ancienne secrétaire d'Etat rappelle que pour Donald Trump, le changement climatique est une "invention des Chinois". Son opposant ne relève pas, sans doute dans une volonté de ne pas entrer dans l'affrontement avec elle.

    03h09

    Un débat d'abord apaisé sur l'économie

    A propos de la prospérité des Etats-Unis, Hillary Clinton insiste sur l'importance d'une parité hommes-femmes sur les salaires, ainsi que sur le besoin d'augmenter les revenus, et en particulier le salaire minimum.

    Donald Trump lui, regrette que "des milliers d'emplois" quittent les Etats-Unis. Il promet notamment une baisse d'impôts pour les entreprises, qui passeraient de 35 à 15%, afin de maintenir plus d'emplois dans le pays.

    03h05
      Les deux candidats sont en place. Lester Holt, le modérateur du débat, lance la première partie, consacrée à l'économie américaine. Trois thèmes seront abordés au total.
    03h00
      Le débat va commencer dans quelques instants, en direct de l'université Hofstra, près de New York.

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Faux drapeau ou vrai false flag? un drapeau de Daesh découvert dans la planque d'une école militaire à SaumurBrad Pitt a quitté Angelina Jolie à cause… de l’Onu ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,