• Un haut-gradé iranien menace les Etats-Unis de leur fermer l'accès au détroit d'Ormuz

    Un haut-gradé iranien menace les Etats-Unis de leur fermer l'accès au détroit d'Ormuz

    CategorieUn haut-gradé iranien menace les Etats-Unis de leur fermer l'accès au détroit d'Ormuz. Le vice-commandant des Gardiens de la Révolution a déclaré que les forces iraniennes fermeraient le stratégique détroit d’Ormuz aux États-Unis et à ses alliés s’ils «menacent» la République islamique, a rapporté un média d’Etat ce mercredi.

    Le général Hossein Salami a déclaré que «les Américains devraient apprendre des récentes vérités historiques», se référant probablement à l’interception et la capture de dix militaires américains qui s’étaient introduits dans les eaux territoriales iraniennes selon Russia Today. Les marins avaient été relâchés le lendemain. «Si les Américains et leurs alliés régionaux veulent passer par le détroit d’Ormuz et nous menacer, nous n’autoriserons aucune entrée», a-t-il ajouté, sans préciser ce qu’il considérait comme une menace.

    Les propos du général Hossein Salami, diffusés à la télévision d’Etat, suivent une tradition de déclarations et de confrontations entre l’Iran et les Etats-Unis concernant l'étroite passe par laquelle transite près d’un tiers du fret maritime mondial. Lundi dernier, le guide suprême Ali Khamenei avait aussi critiqué l'activité américaine dans le Golfe Persique.

    Les Etats-Unis et l’Iran ont effectivement une longue histoire de relations tendues dans le Golfe Persique. Une bataille navale s’était même déroulée le 18 avril 1988, après que la frégate USS lance-missile Samuel B. Roberts a failli couler après avoir touché une mine iranienne. Ce jour-là, les forces américaines avaient attaqué deux plateformes pétrolières et coulé ou endommagé six vaisseaux iraniens.

    Quelques mois plus tard, en juillet 1988, le USS Vincennes croisant dans le détroit a abattu un vol commercial iranien qui volait en direction de Dubaï, tuant les 290 personnes présentes à bord. L’armée américaine avait assuré que ses marins pensaient qu’il s’agissait d’un avion de chasse prêt à les attaquer.

    Plus récemment, l’Iran a coulé une réplique d’un porte-avion américain à proximité du détroit en février 2015, et a affirmé qu’il testait des «drones suicides» destinés à attaquer des navires.

    Washington réagit à une éventuelle fermeture du détroit d'Hormuz

    Le porte-parole du département d'Etat américain, Mark Toner, a réagi aux propos du commandant en chef adjoint du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (Pasdaran), le général Salami selon Press TV.

    Alors que les Etats Unis continuent à menacer Téhéran de sanctions, se permettant même de demander à l'Iran d'arrêter ses exercices miliaires dans ses eaux territoriales, le numéro deux des Pasdaran a affirmé que son pays n'hésiterait pas à fermer le détroit d'Hormuz, "s'il était menacé". "Si nous sommes menacés par un navire dans le golfe Persique nous n'autoriserons pas son passage à travers le détroit d'Hormuz", avait affirmé le général Hossein Salami. 

    « Nous savons que la publication de tels communiqués contre-productifs se poursuivent toujours par les Iraniens mais cependant nous espérons que l’esprit du Plan global d’action commun s’étendra à d’autres aspects des relations avec l’Iran », a ditToner.

    Ces déclarations interviennent alors que le Plan global d'action n'est soldé par aucune avancée concrète sur le terrain du fait de l’obstructionnisme américain et la volonté de Washington de contrecarrer toute levée effective des sanctions contre l'Iran. 

    Près d'un an après la signature de l'accord nucléaire entre l'Iran et les 5+1, les Etats Unis évoquent désormais la perspective des sanctions contre le programme balistique défensif iranien. Ils exigent aussi l'arrêt des manoeuvres militaires que les forces armées iraniennes organisent dans leur environnement naturel pour assurer la protection des frontières nationales. 

    C'est un point pourtant sur quoi ni les responsables politiques ni les responsables militaires iraniens ne transigeront. 

    Illustration CC/flickr termes juridiques simples  Sans langue de bois

    URL de l'article

    "Ce blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non commercial et totalement amateur. Les images, les textes dont nous ne sommes pas les auteurs ainsi que les musiques et chants seront supprimés du blog sur simple demande par courriel. Nous publions textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses. Ces publications ne signifient pas que nous partageons toujours totalement les points de vue exprimés. Nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens."

    Categories

    « Tribune : « Nuit debout peut être porteur d’une transformation sociale de grande ampleur »Le parasitisme financier de l’Occident. »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,